Actualités
  • GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY TOUT LE MONDE DANSE !
    C'ÉTAIT BIEN ! MERCI !!!

    GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY
    TOUT LE MONDE DANSE !

    [MERCI !] #ToutleMondeDanse, c'est fini et c'était bien !!!!
    Merci aux artistes, public et au beau temps d'avoir été là !!
    Trois jours de temps fort réussi, un beau rassemblement de moments artistiques, on était bien !!!


  • Avant & Après les représentations

    Avant & Après les représentations

    ON PICORE !
    Une cuisine saine et conviviale mijotée par Le poulailler traiteur. Cette joyeuse  basse-cour a désormais élu domicile au bar du théâtre  pour régaler vos papilles tous les soirs de spectacles !
    Prenez le temps et venez picorez, savourez ces délicieux mets 1h avant et 1h après les représentations. Et pour accompagner ces saveurs créatives dégustez, entre autres, les vins sélectionnés par Bruno Bozzer de la Java des Flacons.
    Aucune réservation n’est nécessaire.

    ON LIT
    Toute la saison, une sélection d’ouvrages est en vente et en consultation dans le hall du théâtre. Nous vous proposons des livres et des albums en lien avec la programmation. Littérature contemporaine ou classique, ouvrages d’art ou essais, il y en a pour tous les curieux.
    En collaboration avec la Librairie Imaginaire et BD Fugue.

    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    NOUVELLES PIÈCES COURTES

    de Compagnie DCA / Philippe DecouflÉ
    Mise en scÈne & chorÉgraphie Philippe DecouflÉ

    MER.11 | JEU.12 | VEN.13 | SAM.14 OCT.

    MER. À 20H30 | JEU. À 19H | VEN. À 20H30
    SAM. À 16H30 (REPRÉSENTATION SUPPLÉMENTAIRE) &  20H30
    GRANDE SALLE

    EN CRÉATION | DURÉE 1H30 SANS ENTRACTE ENV.
    TARIF A+
    danse

    Attention événement ! Après le grand format exceptionnel qui lui a été consacré à Bonlieu en 2015 et après la comédie musicale Contact qui avait marqué les esprits, Philippe Decouflé est de retour pour sa nouvelle création. Nouveau registre : des solos, des duos, des petites pièces en toute simplicité… mais toujours avec le pur esprit décalé et facétieux qui le caractérise. On en redemande !
    Comme des punch line, comme des morceaux de musique, les cinq nouvelles pièces courtes du chorégraphe nous emmènent dans son univers fait de couleurs, d’illusions d’optique et de mélange des genres. Il convoque des thématiques aussi différentes que Vivaldi, l’évolution, notre rêve de voler, le Japon… Mais toujours avec comme leitmotiv le mélange des disciplines : musique, cirque, vidéo, et bien sûr la danse qui se fait aérienne, acrobatique, organique et même végétale. Ce format, court, lui vient des chorégraphes américains qui construisaient ainsi leurs spectacles, modulables à l’infini, mais aussi des tubes rock aussi brefs que percutants ! Accueilli de nouveau à Bonlieu, ce grand artiste que l’on a plaisir à vous faire redécouvrir va encore nous surprendre pour notre plus grand bonheur.

    direction Philippe Decouflé
    assitante chorégraphique Alexandra Naudet
    avec Flavien Bernezet, Meritxell Checa Esteban, Julien Ferranti, Aurélien Oudot, Suzanne Soler, Violette Wanty

    musiques originales
    Pierre Le Bourgeois, Peter Corser, Raphael Cruz et Violette Wanty pour leur duo, Cengiz Djengo Hartlap
    textes originaux Alice Roland
    éclairages et régie générale Begoña Garcia Navas
    conception vidéo et réalisation Olivier Simola et Laurent Radanovic
    scénographie Alban Ho Van

    assisté d’Ariane Bromberger
    création costumes Jean Malo, Laurence Chalou (Vivaldis)
    assistés de Charlotte Coffinet et Peggy Housset
    régie lumière Chloé Bouju
    régie plateau et vols Léon Bony
    régie plateau et construction Guillaume Troublé
    régie son Jean-Pierre Spirli
    développement logiciels vidéos Benoit Simon

    images duo aérien Mathias Delfau, Malika Chauveau (paravents Vivaldis)

    remerciements Ken Masumoto

     

    musiques additionnelles Antonio Vivaldi : extraits du Stabat Mater (Andreas Scholl , Ensemble 415 Chiara Bianchini) et du Concerto pour 2 Mandolines en Sol Majeur (Claudio Scimone) / Antonio Carlos Jobim, Samba de Uma Nota Só (The Composer of Desafinado Plays) Hoopi Sol, Farewell Blues / Joseph Racaille, Cléo Mambo / Tau Moe Family, E Mama Ea / Paulinho Da Viola, Dança de Solidão / Shugo Tokumaru, Bricolage music (Toss album)


    production déléguée Compagnie DCA / Philippe Decouflé
    coproduction Chaillot - Théâtre National de la Danse (Paris), La Coursive - Scène nationale de La Rochelle, Espace Malraux - Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, La Filature - Scène nationale de Mulhouse, Théâtre de Nîmes - Scène Conventionnée pour la Danse Contemporaine, Bonlieu Scène nationale Annecy
    avec le soutien du Théâtre National de Bretagne (Rennes)

     

    La Compagnie DCA remercie la maison Hermès.

     

    La Compagnie DCA est une compagnie indépendante, subventionée par la DRAC d’Ile-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication, en tant que Compagnie à rayonnement national et international, ainsi que par le Département de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Saint-Denis, où elle est implantée. Elle a bénéficié du soutien de la Région Île-de-France pour ses investissements et de l’Institut Français pour ses tournées à l’étranger. Philippe Decouflé et la Compagnie DCA sont associés à Chaillot - Théâtre National de la Danse (Paris).

     

    Première le 16 mai 2017 à la Coursive - Scène Nationale de la Rochelle.

     

    avec le soutien exceptionnel de la région Auvergne-Rhône-Alpes


    © Charles Fréger

    À voir aussi

    Philippe Decouflé

    « Enfant je rêvais de devenir dessinateur de BD. Le dessin est souvent au départ de mon processus de création. Je jette des idées, croque des images qui me passent par la tête. Ma culture, c’est la BD, la comédie musicale, la danse dans les boîtes de nuit, et... Oskar Schlemmer, chorégraphe du Bauhaus. La découverte des photos des personnages de son Ballet triadique a été une révélation. J’avais envie, depuis longtemps, de travailler avec des formes géométriques simples : un cube, un triangle, cela me plaisait d’observer comment ces lignes, ces volumes, se comportaient entre eux. Alwin Nikolaïs m’a enseigné l’importance de la lumière et du costume, l’assurance qu’on pouvait tout mélanger. Techniquement c’est Merce Cunningham qui m’a le plus formé à la danse. À New-York, j’ai suivi les stages de vidéo que lui-même donnait : passionnant. J’y ai appris à maîtriser les problèmes de distance et de géométrie, les règles élémentaires de l’optique et du mouvement. Tex Avery m’a beaucoup inspiré dans la recherche de gestes a priori impossibles à réaliser... Il me reste toujours quelque chose de ce désir, une bizarrerie dans le mouvement, quelque chose d’extrême ou de délirant... Je recherche une danse du déséquilibre, toujours à la limite de la chute. Avec des modèles comme les Marx Brothers par exemple, et en particulier Groucho Marx, j’ai cultivé la prise de risque malicieuse, la répétition comique de l’erreur... »

    La presse en parle

    " Cette nouvelle création du chorégraphe convie les spectateurs dans un monde baroque, bariolé et hétéroclite. Il met en scène ses envies, ses passions et ses émotions personnels, lorsqu'il propose par exemple des variations hautes en couleurs sur la musique de Vivaldi. " France 3, Isabelle Hirsch, 16 MAI 17