Actualités
  • SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !

    Samedi 1er septembre, les portes du forum et celles du théâtre seront ouvertes dès 7h du matin.
    Venez prendre le petit déjeuner avec l’équipe de Bonlieu. Café, croissants, conseils, sourires et bonne humeur ; nous serons là toute la journée pour vous guider dans vos choix de spectacles.
    Pour ceux qui ont les idées claires, n’hésitez pas à pré-remplir vos bulletins d’abonnement pour simplifier le travail de la billetterie.

    Dès 7h, un ticket numéroté sera distribué au fur et à mesure des arrivées afin d’organiser votre ordre de passage en billetterie de 9h à 19h.

    Vous pouvez également choisir de composer vos abonnements en ligne en quelques clics. Laissez vous guidez sur www.bonlieu-annecy.com dès 9h.
    Une répartition équitable des places a été réalisée entre la vente au guichet et celle sur internet.

     

    Bonne saison à tous !


    SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !
  • ON S'ABONNE !
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici

     

    > L’accueil billetterie passe en horaires d’été à partir du 3 juillet : du mardi au samedi de 14h à 18h.


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


  • SAM.1ER SEPT. DÈS 9H
    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    COLD BLOOD

    DE THOMAS GUNZIG
    UN SPECTACLE DE MICHÈLE ANNE DE MEY, JACO VAN DORMAEL, COLLECTIF KISS & CRY

    JEU.23 | VEN.24 NOV.

    JEU. À 19H | VEN. À 20H30

    GRANDE SALLE | DURÉE 1H15

    À PARTIR DE 10 ANS | TARIF A
    danse | cinéma

    La scène du théâtre devient un studio de tournage. À la vue du public, les petits objets et les petits gestes sont filmés dans un micro-décor. Ils changent d’échelle et deviennent formidablement spectaculaires quand ils sont projetés en direct sur le grand écran. À la croisée de la danse et du cinéma, un spectacle éblouissant, un des plus grands succès en Europe depuis deux ans.
    Après le succès retentissant de Kiss & Cry en 2012, la chorégraphe Michèle Anne De Mey, le cinéaste Jaco Van Dormael et leur équipe de concepteurs de génie déploient à nouveau leurs éblouissants nano-univers : un plateau de tournage où des techniciens filment en direct et à vue de petits mondes animés. « C’est du cinéma sans n’être que du cinéma, de la danse sans n’être que de la danse. Une sorte de film éphémère où la caméra filme ce qui est trop petit pour être vu à l’œil nu et où l’œil voit ce que la caméra ne filme pas. » Dans ce monde des morts, la danse n’a rien de macabre. Thomas Gunzig écrit : « Il y a des morts mécaniques, des morts organiques, des morts qui sentent bon, des morts en pleine nuit, des morts en direct, des morts en silence. Et puis il y a des morts érotiques. » À leur dernier souffle, les personnages s’attendent à voir leur vie défiler devant leurs yeux. Mais, à la fin, il ne reste qu’une seule image, inattendue…

    un spectacle de Michèle Anne De Mey, Jaco Van Dormael et le collectif Kiss & Cry
    textes Thomas Gunzig

    en création collective avec Grégory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Sylvie Olivé, Nicolas Olivier et participation de Thomas Beni, Gladys Brookfield-Hampson, Boris Cekevda, Gabriella Iacono, Aurélie Leporcq, Bruno Olivier, Stefano Serra

     

    (création)

    mise en scène Jaco Van Dormael & Michèle Anne De Mey
    scénario Thomas Gunzig, Jaco Van Dormael & Michèle Anne De Mey
    cinématographie Jaco Van Dormael & Julien Lambert
    chorégraphie Michèle Anne De Mey & Grégory Grosjean

    danseurs Michèle Anne De Mey, Grégory Grosjean & Gabriella Iacono
    image Julien Lambert assisté de Aurélie Leporcq
    décors Sylvie Olivé assistée de François Roux, Juliette Fassin,
    Théodore Brisset, Brigitte Baudet, Daniella Zorrozua
    constructeurs Jean-François Pierlot (Feu, métal), Walter Gonzales
    (Triline)
    costumes Béa Pendesini et Sarah Duvert
    création lumière Nicolas Olivier assisté de Bruno Olivier (création)
    création sonore et mixage en direct Boris Cekevda
    interprètes et manipulations en scène Michèle Anne De Mey,
    Grégory Grosjean, Gabriella Iacono, Ivan Fox, Bruno Olivier, Stefano Serra, Jaco Van Dormael, Julien Lambert, Aurélie Leporcq
    photos Julien Lambert
    régisseur général Thomas Dobruszkès
    déléguée de production Hélène Dubois / Astragale asbl
    responsable de tournée Meryl Moens / MoDul cie

     

    (tournée)

    réalisation Harry Cleven
    danseurs Gabriella Iacono, Manuela Rastaldi, Gregory Grosjean
    caméra Julien Lambert  assisté d’Aurélie Leporcq
    décors et manipulations Ivan Fox, Stefano Serra
    lumières Nicolas Olivier
    son Benjamin Dandoy
    interprètes Manuela Rastaldi, Grégory Grosjean, Gabriella Iacono, Julien Lambert, Aurélie Leporcq, Ivan Fox, Stefano Serra, Nicolas Olivier
    narrateurs Jaco Van Dormael
    régisseur technique Thomas Dobruszkès / Astragales
    tour manager Thomas Van Cottom / MoDul


    production déléguée Mars, Mons Arts de la Scène (BE)
    production exécutive Astragale asbl (BE)
    production associée Théâtre de Namur (BE)
    coproduction Charleroi Danses (BE), la Fondation Mons 2015, KVS (BE), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg (LUX), le Printemps des comédiens (FR),Torino Danza (IT), Canadian Stage (CA), Théâtre de Carouge (CH), Théâtre des Célestins (FR), La Comète Scène Nationale de Châlons-en-Champagne (FR)


    © Julien Lambert

    À voir aussi

    Michèle Anne De Mey

    Chorégraphe belge, Michèle Anne De Mey étudie à Mudra, l’école fondée par Maurice Béjart à Bruxelles. Elle fonde sa propre compagnie Astragales en 1990.

    Jaco Van Dormael

    Réalisateur, producteur, scénariste, Jaco Van Dormael a reçu la Caméra d’or au Festival de Cannes en 1992 pour Toto le héros et a été primé au Festival de Venise en 2009 pour son film M. Nobody.

    La presse en parle

    "Le spectacle procure un plaisir aussi vif que le précédent… Cold Blood part de la mort pour raconter des instants de vie et voyager dans le temps… C’est une chose bien troublante et merveilleuse qu’a inventée Michèle Anne de Mey avec sa nano danse…"
    Le Monde, Fabienne Darge

     

    "Vous trouverez tout dans ce spectacle estomaquant d’innovation qui plonge dans ce que signifie le fait d’être mortel. Des mains qui flottent sur un étrange noir à un numéro de claquette du bout des doigts, les transitions entre la bande sonore prenante et les accroches de la narration sont simplement « à mourir »…"
    Torontostage, Jordan Allystair

     

     

    " Ce work in progress est très astucieux et ça a l’air très compliqué. " Il faut être tout à fait synchronisé, chacun se surveille du coin de l’œil ", explique le cinéaste. Ici c’est une forêt qui s’anime, là un bombardement qui enflamme une ville, ici le big bang, là des claquettes dans un cabaret (avec deux doigts et deux dés à coudre !), là le boléro de Ravel à quatre mains… Bien sûr, on est époustouflé par la virtuosité et la technique de ces artistes de l’ombre. Mais ce dispositif a pour vertu magique, grâce au texte dit par une voix off et le choix judicieux de sa bande-son (Lou Reed, Bowie, Konchalovski, etc) d’aller fouiller bien profond dans notre disque dur de nos propres souvenirs, nos émotions intimes. Et ce qui est sûr, c’est qu’au bout du compte, on est à deux doigts du paradis."

    Le Progrès, Françoise Monnet, 12 FÉV. 17