Actualités
  • GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY TOUT LE MONDE DANSE !
    C'ÉTAIT BIEN ! MERCI !!!

    GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY
    TOUT LE MONDE DANSE !

    [MERCI !] #ToutleMondeDanse, c'est fini et c'était bien !!!!
    Merci aux artistes, public et au beau temps d'avoir été là !!
    Trois jours de temps fort réussi, un beau rassemblement de moments artistiques, on était bien !!!


  • Avant & Après les représentations

    Avant & Après les représentations

    ON PICORE !
    Une cuisine saine et conviviale mijotée par Le poulailler traiteur. Cette joyeuse  basse-cour a désormais élu domicile au bar du théâtre  pour régaler vos papilles tous les soirs de spectacles !
    Prenez le temps et venez picorez, savourez ces délicieux mets 1h avant et 1h après les représentations. Et pour accompagner ces saveurs créatives dégustez, entre autres, les vins sélectionnés par Bruno Bozzer de la Java des Flacons.
    Aucune réservation n’est nécessaire.

    ON LIT
    Toute la saison, une sélection d’ouvrages est en vente et en consultation dans le hall du théâtre. Nous vous proposons des livres et des albums en lien avec la programmation. Littérature contemporaine ou classique, ouvrages d’art ou essais, il y en a pour tous les curieux.
    En collaboration avec la Librairie Imaginaire et BD Fugue.

    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    WONDERFUL ONE

    CHORÉGRAPHIE ABOU LAGRAA

    MAR.28 | MER.29 NOV.

    À 20H30 | GRANDE SALLE

    DURÉE 1H05
    À PARTIR DE 12 ANS | TARIF B
    danse

    Abou Lagraa revient sur la scène de Bonlieu. Deux hommes, trois femmes mis en musique avec Monteverdi mais aussi Oum Kalthoum et sœur Marie Keyrouz. De sa danse généreuse et ample, le chorégraphe sait créer l’émotion autour des thèmes du merveilleux, de la liberté de l’individu et de son énergie vitale.
    Duo et trio pour cette création qui propose deux façons de poser un regard sur l’humain et sur sa place dans le monde. Être deux. Le duo d’hommes se joue autour de la musique de Monteverdi, Le Combat de Tancrède et Clorinde. C’est un duel acharné avec une gestuelle à la fois virile et féminine, presque animale. Être trois. Dans le trio de femmes, trois interprètes d’une grande richesse qui possèdent une maturité intellectuelle et physique. Pour les accompagner, Abou Lagraa choisit trois voix de femmes emblématiques et revendicatrices : Oum Kalthoum, l’Égyptienne à la « voix incomparable », Mariem Hassan, la voix insoumise de Tindouf en Algérie, et sœur Marie Keyrouz, la religieuse chrétienne libanaise. La place des femmes dans les sociétés patriarcales est ici questionnée. En contre-pied, Abou Lagraa invente un cadre chorégraphique qui permet une absolue liberté de mouvement aux trois interprètes. Les corps des trois danseuses se délient alors…

    chorégraphie Abou Lagraa
    danseurs Duo Ludovic Collura et Pascal Beugré-Tellier
    danseuses Trio Nawal Lagraa-Ait Benalla, Sandra Savin, Antonia Vitti
    musique Duo Le Combat de Tancrède et Clorinde de C.Monteverdi
    musique Trio
    Oum Kalthoum, Sœur Marie Keyrouz, Les Percussions de Fez
    musique additionnelle et arrangements musicaux Olivier Innocenti
    scénographie Quentin Lugnier
    lumières Marco Giusti
    costumes Maïté Chantrel

    production Cie La Baraka
    coproduction Festival Oriente-Occidente, Rovereto, Italie, Théâtre National de la Danse – Chaillot / Grand Théâtre de Provence - Les Bernardines / Bonlieu Scène nationale Annecy / Théâtres de la ville de Luxembourg

    résidence de création Annonay – Agglo en scènes


    © Jeanne Garraud

    À voir aussi

    Abou Lagraa

    Né en France de parents algériens, Abou Lagraa débute la danse à 16 ans à Annonay (Ardèche) avant d'entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Il entame sa carrière de danseur interprète au S.O.A.P. Dance Theater Frankfurt auprès de Rui Horta dont il devient l'assistant sur un projet au Gulbenkian de Lisbonne. Très vite remarqué, il travaille avec Robert Poole, Denis Plassard et Lionel Hoche. Par deux fois, ses qualités d’interprète sont récompensées : en 1996 par le 2ème Prix d'interprétation au Concours International de Danse Contemporaine de Paris et en 2009, par le Prix du Meilleur Danseur International 2009 décerné par l'International Movimentos Dance Prize. Chorégraphe et directeur artistique de la Compagnie La Baraka, Abou Lagraa a été plusieurs fois récompensé pour ses qualités d’interprète et de chorégraphe. Artiste associé à la Maison de la Danse de Lyon, ses créations sont présentées à l’international. Dans sa démarche artistique, Abou Lagraa n’a cessé de questionner la place de l’individu dans la société. Un individu qu’il souhaite avant tout libre. En 2016, il devient l’ambassadeur de la fondation BNP Paribas pour son programme de solidarité internationale « DREAM UP » pour la transmission de l’art chorégraphique en faveur de la jeunesse défavorisée. En septembre 2016, il est nommé Chevalier de l’ordre des arts et des lettres par le Ministère de la Culture et de la Communication.