Actualités
  • DÈS SAM.1ER SEPT.
    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    DÈS SAM.1ER SEPT.

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 70 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 70 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici

     

    > L’accueil billetterie passe en horaires d’été à partir du 3 juillet : du mardi au samedi de 14h à 18h.


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
  • ANNECY PAYSAGES TOUT L'ÉTÉ !
    23 installations artistiques et paysagères dans les sites emblématiques d’Annecy. À découvrir de jour comme de nuit tout l’été, jusqu'au 2 septembre !

    Un grand merci à vous tous, public, artistes, équipes, d'avoir participé à cette soirée MA-GI-QUE !!! Une magnifique ouverture de festival, une Grande Balade inoubliable !! Et profitez du festival tout l'été !


    Annecy Paysages, un festival imaginé comme un itinéraire en ville et en plein air, ponctué par 23 installations artistiques et paysagères dans les sites emblématiques d’Annecy. À découvrir de jour comme de nuit tout l’été, jusqu'au 2 septembre !

    > + d'infos sur www.annecy-paysages.com


    ANNECY PAYSAGES TOUT L'ÉTÉ !
  • 26 JUIN - 23 AOÛT
    BILLETTERIE : HORAIRES D'ÉTÉ

    L’accueil billetterie passe en horaires d’été à partir du 3 juillet : du mardi au samedi de 14h à 18h.

     

    Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


  • Découvrez le programme !
    LA SAISON 18 • 19 EST EN LIGNE !
    Découvrez le programme !

    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    UNTIL THE LIONS

    CHORÉGRAPHIE AKRAM KHAN

    VEN.19 | SAM.20 JAN.

    À 20H30 | GRANDE SALLE

    DURÉE 1H | TARIF A
    danse

    Akram Khan, immense chorégraphe britannique, revient à Bonlieu avec un de ses plus grands succès. Mêlant ses racines indiennes, la danse kathak et sa connaissance virtuose de la danse occidentale, il nous raconte une épopée tirée du Mahabharata. Danseurs et musiciens nous emportent dans l’aventure magnifique d’Amba. La danse est belle, le mouvement est ample et les images de ce grand spectacle demeurent longtemps dans les mémoires des spectateurs.
    Cette création est une adaptation du recueil Until the Lions: Echoes from the Mahabharata, par l’écrivaine Karthika Naïr qui est aussi l’auteure du scénario de cette pièce. Livre fondamental de la civilisation indienne, le Mahabharata raconte la mythologie hindoue en dix-huit livres et 81936 strophes. « Dans ces contes passionnants, les figures qui n’ont cessé d’habiter mes souvenirs s’avèrent être les personnages féminins, et leurs voyages. Héroïnes souvent incomprises, modèles de force et d’imagination dans leur capacité à résister. Ce sont leurs histoires méconnues qui aujourd’hui continuent de m’accompagner. »
    Le titre de la pièce, Until the Lions, est tiré d’un proverbe africain qui dit : « Aussi longtemps que les lions n’auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur. » Amba n’est pas forcément une héroïne, mais elle défie le jugement de la société. Parce que la tradition lui interdit de combattre celui qui l’a offensée, elle se métamorphose en homme-guerrier pour livrer son combat et se libérer. Au-delà du récit, le processus de la métamorphose occupe la place centrale de cette pièce fascinante.

    directeur artistique, chorégraphe Akram Khan
    concept narratif, scénario et texte Karthika Naïr
    conception visuelle Tim Yip
    conception lumière Michael Hulls
    musique originale composée par Vincenzo Lamagna
    en collaboration avec Sohini Alam, David Azurza, Yaron Engler, Akram Khan, Joy Alpuerto Ritter
    dramaturgie Ruth Little
    assistante de direction Sasha Milavic Davies
    assistant chorégraphe Jose Agudo
    voix-off Kathryn Hunter
    danseurs Ching-Ying Chien, Joy Alpuerto Ritter, Rianto
    musiciens Sohini Alam, Joseph Aswhin, David Azurza, Yaron Engler
    producteur Farooq Chaudhry
    directeur technique Richard Fagan
    assistant à la création décor & réalisation technique Sander Loonen
    coordinateur technique Peter Swikker

    régisseur plateau Marek Pomocki

    ingénieur lumière Stéphane Déjours

    ingénieur son Julien Deloison
    technicien John Valente
    assistante à la création costumes & réalisation des costumes Peggy Housset

    modèle de tête conçu et réalisé par Blind Summit
    coordinatrice de résidence et de tournée Mashitah Omar

    Cette création est une adaptation partielle du recueil Until the Lions: Echoes from the Mahabharata, une réécriture en vers du Mahabharata par Karthika Naïr (éditions HarperCollins India, 2015 / Arc Publications - Royaume-Uni, 2016)


    production initiée par le Réseau international 360° de lieux artistiques circulaires
    créé en résidence à Sadler's Wells (Londres) et Curve (Leicester)
    coproduit par Roundhouse/Sadler’s Wells London, MC2 : Grenoble, La Comète - Scène nationale de Châlons-en-Champagne, Théâtre de la Ville/La Villette Paris, Danse Danse/TOHU Montréal, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, New Vision Arts Festival Hong Kong, Taipei Performing Arts Center, Movimentos Festwochen Wolfsburg, Brighton Festival 2016, Maison de la Culture d'Amiens - centre européen de création et de production, Concertgebouw Brugge, manège, scène nationale - Reims, Holland Festival Amsterdam, Romaeuropa Festival, Curve Leicester

    partenariat COLAS / Akram Khan Company
    coordination du partenariat Béatrice Abeille-Robin

    créé avec le généreux soutien de The Quercus Trust

    Akram Khan Company est soutenue par Arts Council England.
    Akram Khan est artiste associé à Sadler’s Wells (Londres) et Curve (Leicester)

    remerciements spéciaux à Marcus Davey, Alistair Spalding, Nikolai Foster et l’équipe de Curve, Philippe Bachman, Hervé Le Bouc, Sophie Sadeler, Béatrice Abeille-Robin, Lady Angela Bernstein, Mr. & Mrs. Khan, Yuko Khan, Saju Hari, Mavin Khoo, Ushma William, Siddhartha Bose, Jayne Stevens, Louisa Robey, Bethany Storie, Pei--Shan Su, Verona Rhamanan, Natalie Roberts.
    Akram Khan tient à remercier toute l’équipe d’Akram Khan Company: Lindsey Dear, Jan Hart, Richard Fagan, Mashitah Omar, Céline Gaubert, Florian Stagliano, Clare Cody-Richardson, Amy Sharkey, Hannah Patel.
    Akram Khan Company est représentée en France par Sarah Ford/ Quaternaire, www.quaternaire.org

    relations presse Matilde Incerti


    © JeanLouisFernandez

    À voir aussi

    AKRAM KHAN

    Maître de kathak (danse traditionnelle indienne) et chorégraphe contemporain, Akram Khan est reconnu pour la vitalité et l’innovation de son langage chorégraphique qui mêle harmonieusement traditions et ruptures, entre Orient et Occident. Ses collaborations incluent le National Ballet of China, l’actrice Juliette Binoche, la danseuse Sylvie Guillem, le compositeur Steve Reich. Sa compagnie a été primée à de nombreuses reprises.

    LA PRESSE EN PARLE

    " Until the lions : la danse féline d'Akram Khan met la scène en furie."

    Télérama, Emmanuelle Bouchez, 15 DÉC. 16

     

    " (...) le spectacle Until the Lions, du chorégraphe Akram Khan, suscite des sensations rares. Observer de près les restes, se souvenir de l’action, se laisser transporter par le piège de l’arène : tout cela fait partie des plaisirs collatéraux de la pièce spécialement conçue pour cet espace à 360 degrés. "
    Le Monde, Rosita Boisseau, 19 AVR. 16