Actualités
  • SAM.1ER SEPT. DÈS 9H
    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici

     

    > L’accueil billetterie passe en horaires d’été à partir du 3 juillet : du mardi au samedi de 14h à 18h.


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
  • ANNECY PAYSAGES TOUT L'ÉTÉ !
    23 installations artistiques et paysagères dans les sites emblématiques d’Annecy. À découvrir de jour comme de nuit tout l’été, jusqu'au 2 septembre !

    Un grand merci à vous tous, public, artistes, équipes, d'avoir participé à cette soirée MA-GI-QUE !!! Une magnifique ouverture de festival, une Grande Balade inoubliable !! Et profitez du festival tout l'été !


    Annecy Paysages, un festival imaginé comme un itinéraire en ville et en plein air, ponctué par 23 installations artistiques et paysagères dans les sites emblématiques d’Annecy. À découvrir de jour comme de nuit tout l’été, jusqu'au 2 septembre !

    > + d'infos sur www.annecy-paysages.com


    ANNECY PAYSAGES TOUT L'ÉTÉ !
  • 26 JUIN - 23 AOÛT
    FERMETURE ESTIVALE DE LA BILLETTERIE

    La billetterie du théâtre ferme ses portes du samedi 21 juillet à 18h et rouvre le jeudi 23 août à 12h30.


    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !


    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici

  • Découvrez le programme !
    LA SAISON 18 • 19 EST EN LIGNE !
    Découvrez le programme !

    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE

    D’APRÈS ALEXIS DE TOCQUEVILLE
    MISE EN SCÈNE ROMEO CASTELLUCCI

    JEU.1er | VEN.2 FÉV.

    JEU. À 19H | VEN. À 20H30
    GRANDE SALLE
    DURÉE 1H45
    À PARTIR DE 15 ANS | TARIF A
    THÉÂTRE

    ON EN PARLE :
    Le JEU.1ER FÉV. à l'issue de la représentation, nous vous proposons un temps de rencontre entre spectateurs pour échanger et discuter librement autour du spectacle.
    > Entrée libre à l'issue de la représentation

    Romeo Castellucci éclaire de beauté les plus grandes scènes européennes depuis plus de quinze ans et c’est toujours un événement de l’accueillir à Annecy. Avec son esthétique puissante et fascinante, il évoque ici le terreau originel de la démocratie en Amérique en s’inspirant librement de Tocqueville. Il était une fois en Amérique, paysans irlandais, puritains et Indiens sioux tous déracinés et misérables. Une culture va émerger en chassant l’autre et former les soubassements d’un nouvel ordre politique, d’une nouvelle croyance ?
    1832. En Amérique. Ce grand pays où les nouveaux arrivants installent leur morale et leurs codes. Où ils affrontent un dur quotidien. Où les natifs de ces territoires, repoussés, s’en trouvent dépossédés. Tocqueville décrit tout cela. Et la naissance d’une toute nouvelle forme de démocratie, avec ses progrès… et ses dangers. Tocqueville ? Une force prophétique qui ose dénoncer le danger d’une démocratie basée sur l’individualisme, via la tyrannie de la majorité. C’est de cette matière qu’est né ce spectacle, comme la possibilité offerte d’un théâtre neuf, venant dire la tragédie des hommes, un théâtre comme un grand livre à feuilleter. Pour se laisser happer par les images. Politique ? Sans aucun doute. Mais c’est à travers nos sensations que le sens se révèle. Car « le théâtre a pour fonction première d’être le double obscur et nécessaire du combat politique et des formes que prennent les sociétés humaines ».

    mise en scène, décors, costumes, lumières Romeo Castellucci
    textes Claudia Castellucci et Romeo Castellucci
    musique Scott Gibbons
    avec Olivia Corsini, Giulia Perelli, Gloria Dorliguzzo, Evelin Facchini, Stefania Tansini, Sophia Danae, Vorvila et avec douze danseuses locales (ajouter les noms des figurantes)
    chorégraphies librement inspirées par les traditions folkloriques d'Albanie, de Grèce, du Botswana, d'Angleterre, de Hongrie, de Sardaigne avec des interventions chorégraphiques d'Evenlin Facchini, Gloria Dorliguzzo, Stefania Tansini, Sophia Danae Vorvila.
    assistante à la mise en scène Maria Vittoria Bellingeri
    maître répétiteur Evelin Facchini
    mécanismes, sculptures de scène et prothésiste Istvan Zimmermann et Giovanna Amoroso
    réalisation des costumes Grazia Bagnaresi
    chaussures Collectif d’Anvers
    machinistes Andrei Benchea, Pierantonio Bragagnolo, Giuliana Rienzi
    technicien lumières à la console Andrea Sanson
    technicien du son à la console Matteo Braglia

    technicien de sous-titrage Matteo Braglia

    habilleuse Elisabetta Rizzo
    photographe de scène Guido Mencari
    direction technique Eugenio Resta, Paola Villani
    équipe technique de production Carmen Castellucci, Francesca Di Serio, Gionni Gardini, Daniele Magnani
    décorateur Silvano Santinelli
    attaché de production Benedetta Briglia
    promotion et distribution Valentina Bertolino et Gilda Biasini
    assistante à la production Giulia Colla
    administration Michela Medri, Elisa Bruno, Simona Barducci
    consultation fiscale et administrative Massimiliano Coli


    production déléguée Societas
    coproduction deSingel International Artcampus; Wiener Festwochen; Festival Printemps des Comédiens à Montpellier; National Taichung Theatre in Taichung, Taiwan; Holland Festival Amsterdam; Schaubühne-Berlin; MC93 - Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis à Bobigny avec le Festival d’Automne à Paris; Le Manège - Scène nationale de Maubeuge; Teatro Arriaga Antzokia de Bilbao; São Luiz Teatro Municipal, Lisbon; Peak Performances Montclair State University (NJ-USA)
    avec la participation de Théâtre de Vidy-Lausanne, Athens and Epidaurus Festival

    l’activité de Societas est soutenue par Ministero dei beni e attività culturali, Regione Emilia Romagna e Comune di Cesena


    © Guido Mencari

    © Marie-CLAUZADE

    À voir aussi

    Romeo Castellucci

    Romeo Castellucci est considéré comme un des artistes majeurs de la scène, présent dans les plus grands festivals et les grands théâtres européens autant que dans les plus grands opéras. Il a développé un théâtre d’images et de sensations unique en son genre d’une beauté fascinante, il résonne au cœur de notre époque et de ses contradictions.

    LA PRESSE EN PARLE

    " Avec De la démocratie en Amérique, l’artiste italien a offert au Théâtre de Vidy un spectacle puissant et déroutant qui promet de marquer l’Europe théâtrale. "

    Le Temps, Alexandre Demidoff, 5 AVR. 17

     

    " Guidé par Alexis de Tocqueville, Romeo Castellucci tire le portrait des Etats-Unis, dans la folle accumulation des tableaux d’un théâtre d’images irrigué par la grâce de la danse. "

    Les Inrocks, Patrick Sourd, 28 MARS 17