Actualités
  • MER.19 JUIN
    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !

    Qui dit nouvelle année, dit nouveau programme !


    On vous attends nombreux à 19h en grande salle (entrée libre) pour la présentation de la saison 19 • 20 de Bonlieu !

    Venez découvrir les spectacles qui vous attendent, une programmation riche pour tous, entre théâtre, danse, musique, cirque / arts du geste, ats visuels et évènements.

    Dès 20h30, nous vous donnons RDV dans le Square des Martyrs pour partager un moment artistique et convivial autour d’un verre en compagnie de Johanne Humblet - Les filles du renard pâle avec le spectacle Renverse

     

    ++

     

    Les Gaspards pour le Close-up musical

     

    >>> Rejoignez l'event Facebook


    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    CRÉATION

    ROMANCES INCIERTOS

    UN AUTRE ORLANDO

    CONCEPTION FRANÇOIS CHAIGNAUD

    & NINO LAISNÉ

    MER.31 JAN. | JEU.1er | VEN.2 FÉV.

    À 20H30 | SAUF JEU. À 19H
    PETITE SALLE
    DURÉE 1H10
    TARIF B
    CRÉATION DANSE

    François Chaignaud s’entoure d’un merveilleux quatuor de musiciens baroques pour évoquer les accents du siècle d’or espagnol. Le corps et la voix du danseur évoquent ici un mouvement fait de transformations et de métamorphoses permanentes. La danse savante emprunte ses gestes aux danses populaires, la jota et le flamenco. La performance est physique et délicate.
    Un moment de bonheur suspendu !

    Dans cette création, deux figures issues des mélodies folkloriques espagnoles, la Doncella Guerrera et la Tarara, en annoncent une troisième : l’Orlando de Virginia Woolf, ce jeune lord de la cour royale d’Angleterre vivant quatre siècles et renaissant sous les traits d’une femme. Une forme d’ambiguïté sexuelle relie ces trois figures. Incarné sur scène par François Chaignaud, cet autre Orlando se lance dans une forme d’épopée dont les métamorphoses incessantes n’assouvissent jamais la quête d’une forme d’idéal.
    Romances inciertos s’intéresse aux musiques espagnoles de tradition orale, dont on trouve les premières traces aux xvie et xviie siècles. Sur scène, ces chants renaissent sous des airs métissés, portés par quatre musiciens virtuoses (théorbe, guitare baroque, bandonéon, percussions) issus des musiques savantes autant que du folklore ibérique.

    conception, mise en scène et direction musicale Nino Laisné
    conception et chorégraphie François Chaignaud
    chant et danse François Chaignaud
    bandonéon Jean-Baptiste Henry
    violes de gambe François Joubert-Caillet
    théorbe et guitare baroque Pablo Zapico
    percussions historiques et traditionnelles Pere Olivé
    création lumière et régie générale Anthony Merlaud
    régisseur son Charles-Alexandre Englebert
    création costumes Carmen Anaya, Kevin Auger, Séverine Besson, María Ángel Buesa Pueyo, Caroline Dumoutiers, Pedro García, Carmen Granell, Manuel Guzmán, Isabel López, María Martinez, Tania Morillo Fernández, Helena Petit, Elena Santiago
    décor
    chef peintre Marie Maresca
    peintre Fanny Gaudreau
    retouches images Remy Moulin, Marie B. Schneider
    construction Christophe Charamond, Emanuel Coelho
    administration, production Barbara Coffy, Jeanne Lefèvre, Clémentine Rougier
    diffusion Sarah De Ganck – Art Happens

    production déléguée Vlovajob Pru & Chambre 415.

    Vlovajob Pru est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et le Conseil Régional d’Auvergne-Rhône-Alpes.

    Vlovajob Pru reçoit l’aide de l’Institut français pour ses projets à l’étranger.
    François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy. Nino Laisné est membre de l’Académie de France à Madrid – Casa de Velázquez
    coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy et La Bâtie Festival de Genève dans le cadre du soutien FEDER du programme INTERREG France-Suisse 2014-2020, Chaillot — Théâtre national de la Danse, deSingel — Anvers, la Maison de la musique de Nanterre, L’Arsenal/Cité musicale-Metz
    avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la SPEDIMAM, PACT Zollverein Essen, Tandem Scène nationale Arras-Douai, l’Ayuntamiento de Anguiano – La Rioja, les Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes et l’Ayuntamiento de Huesca – Aragon (résidence Park in Progress 12), et a bénéficié d’un accueil studio aux Teatros del canal à Madrid, au Centre National de la Danse à Pantin, à la Ménagerie de verre à Paris (Studiolab) et à El Garaje à Cadíz.
    dans le cadre du projet Diptic, soutenu par le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Suisse 2014-2020.
    remerciements Jonathan et Cristopher Jiménez Cabeza, Rodrigo Cuevas, Xosé Antón Ambás, Ramses Ilesies Fernandéz, Gemma López Hernáez, Diego « Gorilla », Eva Hernández Blanco, Miguel Ángel Marín, Olalla Alemán, Célia Houdart et l’équipe de Bonlieu Scène nationale Annecy


    © Nino Laisné

    À voir aussi

    François Chaignaud

    Diplômé en 2003 du Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris, il a collaboré auprès de Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Alain Buffard et Gilles Jobin. Depuis He’s One that Goes to Sea for Nothing but to Make him sick (2004) jusqu’à Dumy Moyi (2013), et aujourd’hui Romances Inciertos, un autre Orlando, il crée des performances dans lesquelles s’articulent danses et chants, dans les lieux les plus divers, à la croisée de différentes inspirations. Depuis 2005, il s’investit dans un dialogue soutenu avec Cecilia Bengolea au sein de la compagnie Vlovajob Pru, avec qui il crée des oeuvres saluées par la critique internationale et présentées dans le monde entier, notamment Pâquerette, Sylphides, (M)imosa (en collaboration avec Trajal Harrell et Marlene Monteiro Freitas), Dub Love, et en 2016 DFS. Ils ont également créé des oeuvres pour le Ballet de l’Opéra de Lyon, le Ballet de Lorraine et le Wuppertal Tanztheater—Pina Bausch. Récemment, il a créé Radio Vinci Park en collaboration avec le plasticien Théo Mercier. Également historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Il poursuit actuellement une recherche autour du chant chrétien antique et du répertoire d’Hildegarde de Bingen en collaboration avec Marie-Pierre Brébant. Il créera en mai 2018, une pièce pour le Ballet Carte Blanche (Norvège), en collaboration avec le couturier Romain Brau. Il est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy.

    Nino Laisné

    Né en 1985, Nino Laisné développe depuis plusieurs années un univers singulier dans lequel l’image a une place privilégiée. Empreintes d’étrangeté ses oeuvres prennent corps et se déploient en dialogue avec d’autres medium comme le cinéma et la musique mais aussi à travers des éléments historiques et sociologiques, l’art, les traditions populaires, le cabaret et l’opéra. Ce sont ces va-et-vient, plus ou moins visibles, mais aussi l’importance de la culture hispanophone qui font des recherches artistiques de Nino Laisné un ensemble riche et délicieusement inclassable. Musicien et cinéphile, l’artiste constitue donc son univers plastique avec les vocables du septième art et du spectacle, crée des dialogues avec le son plutôt qu’avec le verbe. Les oeuvres récentes jouent également de cette interpénétration et cristallisent ce glissement d’un genre à l’autre, d’une réalité plébéienne à la fiction ou l’inverse. Ses projets l’ont amené à exposer dans différents pays comme le Portugal, l’Allemagne, la Suisse, l’Egypte, la Chine ou encore l’Argentine. Il est régulièrement invité à produire de nouvelles pièces lors de résidences de création (FRAC Franche-Comté, Park in Progress à Chypre et en Espagne, Pollen à Monflanquin, etc). Ses récents projets vidéos sont également présentés dans des salles de cinéma et festivals, dont le FID Marseille et la FIAC Paris. Il est actuellement membre de l’Académie de France à Madrid, résident de la Casa de Velázquez.