Actualités
  • GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY TOUT LE MONDE DANSE !
    C'ÉTAIT BIEN ! MERCI !!!

    GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY
    TOUT LE MONDE DANSE !

    [MERCI !] #ToutleMondeDanse, c'est fini et c'était bien !!!!
    Merci aux artistes, public et au beau temps d'avoir été là !!
    Trois jours de temps fort réussi, un beau rassemblement de moments artistiques, on était bien !!!


  • Avant & Après les représentations

    Avant & Après les représentations

    ON PICORE !
    Une cuisine saine et conviviale mijotée par Le poulailler traiteur. Cette joyeuse  basse-cour a désormais élu domicile au bar du théâtre  pour régaler vos papilles tous les soirs de spectacles !
    Prenez le temps et venez picorez, savourez ces délicieux mets 1h avant et 1h après les représentations. Et pour accompagner ces saveurs créatives dégustez, entre autres, les vins sélectionnés par Bruno Bozzer de la Java des Flacons.
    Aucune réservation n’est nécessaire.

    ON LIT
    Toute la saison, une sélection d’ouvrages est en vente et en consultation dans le hall du théâtre. Nous vous proposons des livres et des albums en lien avec la programmation. Littérature contemporaine ou classique, ouvrages d’art ou essais, il y en a pour tous les curieux.
    En collaboration avec la Librairie Imaginaire et BD Fugue.

    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    AK 47

    D’APRÈS OLIVER ROHE
    mise en scène Perrine Maurin

    MER.21 | JEU.22 MARS

    MER. À 20H30 | JEU. À 19H

    PETITE SALLE

    EN CRÉATION | DURÉE ENV. 1H30
    À PARTIR DE 16 ANS | TARIF C
    théâtre

    Perrine Maurin s’inspire du roman d’Oliver Rohe, qui retrace la vie de Mikhaïl Kalachnikov, pour interroger la violence du monde. À une approche sensible, proche du cinéma et de l’onirisme, se confronte le jeu de plateau très concret de quatre acteurs au présent. Ils portent des fragments de texte sur l’histoire de l’arme AK-47. Du théâtre documentaire intense, poétique et terriblement actuel.
    « Je n’aime pas les armes, je n’en ai jamais touchées. (…) Pourtant, ce qu’il y a derrière l’arme, le fait de tuer, me semble essentiel à interroger aujourd’hui. » Perrine Maurin s’inspire donc de la biographie de Mikhaïl Kalachnikov et de son AK-47 pour dérouler sa propre interprétation. Percutant !

    textes Oliver Rohe | Éditeur : Actes Sud
    mise en scène et adaptation Perrine Maurin
    dramaturgie Gurshad Shaheman,
    scénographie / Régie Générale Marlène Berkane
    regard chorégraphique Vidal Bini
    interprètes Gurshad Shaheman, Léo Grange, Bryan Campbell, Perrine Tourneux
    musique Anthony Laguerre
    création lumière Jean-Gabriel Valot
    vidéo Vincent Tournaud
    assistante à la mise en scène Nathalie Bonafé
    production Hildegarde Wagner

    coproduction CCAM Scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy ; La méridienne, scène conventionnée de Lunéville ; Le Manège, Scène nationale de Maubeuge ; Bonlieu Scène nationale Annecy ; Atelier d’architecture Marc Dauber ; Centre de culture ABC, Chaux-de-fonds

    accueil en résidence Centre Pablo Picasso, Homécourt

    avec le soutien
    de la DRAC Grand Est (aide à la création) et du Conseil Régional Grand Est (aide à la structuration)

    remerciements
    Jean-Claude Berkane et Catherine Fournier (VX1d&co), Judith Depaule et Mabel octobre, Thierry Laroche, Jean-Marie Dandoy

     

    © Jean-Gabriel Valot

    À voir aussi

    Perrine Maurin

    Après une formation pluridisciplinaire, le parcours de Perrine Maurin s’inscrit dans une pluralité d’expériences artistiques : réalisation audiovisuelle, vidéo expérimentale, théâtre, danse. Un temps journaliste culturel, elle engage très tôt son travail artistique comme conceptrice d’une installation sonore et vidéo à la Galerie d’art contemporain Faux Mouvement à Metz dans le cadre du collectif Peu Importe. Elle associe son expérience entant que comédienne (Beaucoup de bruit pour rien de Jean-Claude Berruti, 2001 – 4.48, S.Kane de Hubert Colas 2001 – Cie Viracocha en 2000-2001) à celle de journaliste spécialisée Bande Dessinée, Théâtre et Danse pour la revue indisciplinaire Mouvement. À partir de 2002, elle devient assistante à la mise en scène de Thierry Bedard puis fonde la Cie Les patries imaginaires en 2003 tout en continuant à côtoyer l’univers de l’audiovisuel comme assistante à la réalisation sur le documentaire. Dès 2004, Perrine met en scène le dispositif quadrifrontal Radiographies. En 2006, dans le cadre de la Nuit Contemporaine (Metz), elle met en scène et chorégraphie la performance-dispositif (Un temps), un dispositif insonorisé à mi chemin entre un dispositif d’art contemporain, un salon d’écoute musicale et une pièce chorégraphique pour 15 spectateurs dans un cube blanc. En 2008, elle met en scène Un-complet, un spectacle transdisciplinaire (vidéo, musique, danse, théâtre) librement inspiré des Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes. Entre 2008 et 2010, elle met en scène les formes courtes du cycle des « Archéologie du temps présent », forme #1, forme #2, forme #3 et forme #4.