Actualités
  • GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY TOUT LE MONDE DANSE !
    C'ÉTAIT BIEN ! MERCI !!!

    GRAND RASSEMBLEMENT ANNECY
    TOUT LE MONDE DANSE !

    [MERCI !] #ToutleMondeDanse, c'est fini et c'était bien !!!!
    Merci aux artistes, public et au beau temps d'avoir été là !!
    Trois jours de temps fort réussi, un beau rassemblement de moments artistiques, on était bien !!!


  • Avant & Après les représentations

    Avant & Après les représentations

    ON PICORE !
    Une cuisine saine et conviviale mijotée par Le poulailler traiteur. Cette joyeuse  basse-cour a désormais élu domicile au bar du théâtre  pour régaler vos papilles tous les soirs de spectacles !
    Prenez le temps et venez picorez, savourez ces délicieux mets 1h avant et 1h après les représentations. Et pour accompagner ces saveurs créatives dégustez, entre autres, les vins sélectionnés par Bruno Bozzer de la Java des Flacons.
    Aucune réservation n’est nécessaire.

    ON LIT
    Toute la saison, une sélection d’ouvrages est en vente et en consultation dans le hall du théâtre. Nous vous proposons des livres et des albums en lien avec la programmation. Littérature contemporaine ou classique, ouvrages d’art ou essais, il y en a pour tous les curieux.
    En collaboration avec la Librairie Imaginaire et BD Fugue.

    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    CRÉATION

    INSECT TRAIN

    conception et interprétation
    Cecilia BengoleaFlorentina Holzinger

    JEU.3 | VEN.4 MAI

    JEU. À 18H30 | VEN. À 19H30

    PETITE SALLE | DURÉE ENVIRON 1H

    CRÉATION DANSE

    > VOIR LE PROGRAMME COMPLET
    TOUT LE MONDE DANSE !

    L'enfer est sur terre et nulle part ailleurs.
    Cette création est une expérimentation collaborative consacrée à l'interface entre nature et artifice du corps humain. Les deux chorégraphes Cecilia Bengolea et Florentina Holzinger unissent leurs forces pour confronter les limites du corps et de sa représentation en relation avec la nature. Plusieurs épisodes se succèdent où des insectes hybrides évoluent dans un lac de vase et chantent des fables, dans un environnement dont l'imprévisibilité des conditions force à une constante adaptation.
    À travers un conditionnement physique et sensoriel au coeur d'un paysage infecté et gluant, on assiste à la défiguration d'un monde.

    régie générale et création lumières Dominique Palabaud
    régie générale Marc Pichard
    régie et création son Jesse Broekman
    costumes création Coco Petitpierre, réalisation Anne Tesson, assistante stagiaire Alinénor Figueiredo
    administration et production : Barbara Coffy, Jeanne Lefèvre, Clémentine Rougier
    diffusion Sarah de Ganck - Art Happens


    production déléguée Vlovajob Pru
    Vlovajob Pru est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication Auvergne-Rhône-Alpes et le Conseil Régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et reçoit le soutien de l’Institut Français pour ses projets à l'étranger.
    Cecilia Bengolea est artiste associée à Bonlieu Scène nationale Annecy aux côtés de François Chaignaud.
    coproductions (en cours) Bonlieu Scène nationale Annecy, deSingel Anvers, Productiehuis Theater Rotterdam, ImPulsTanz Festival, Vienne, Tandem Scène nationale Arras-Douai. Avec l’aide du MA7 – Kulturabteilung der Stadt, Vienne.

    Création accompagnée et soutenue par Le Club Création.

    À voir aussi

    Cecilia Bengolea

    Née à Buenos-Aires, Cecilia Bengolea se forme aux danses urbaines et poursuit des études de danse anthropologique auprès d’Eugenio Barba avant d’étudier la philosophie et l’histoire de l’art à l'Université de Buenos-Aires. En 2001, elle s'installe à Paris et suit la formation Ex.e.r.c.e. à Montpellier, dirigée par Mathilde Monnier. Cecilia Bengolea perçoit la danse et la performance comme des sculptures animées et aime l’idée que ces formes d’expression lui permettent de devenir l’objet et le sujet en même temps. En 2011, Cecilia Bengolea co-réalise deux courts-métrages en dialogue avec l’œuvre de Levi-Strauss Tristes Tropiques : La Beauté (tôt) vouée à se défaire avec Donatien Veisman et Cri de Pilaga. Elle collabore avec les artistes Dominique Gonzalez-Foerster, Monika Gintersdorfer, Knut Klassen ainsi qu’avec les artistes dancehall Damion BG Dancerz et Joan Mendy. En collaboration avec l’artiste anglais Jeremy Deller, elle co-réalise le film RythmAssPoetry, commissionné par la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015. Ensemble, ils tournent un second film en Jamaïque, Bom Bom’s Dream, commissionné par la Hayward Gallery Londres et la Biennale d’art contemporain de Sao Paulo 2016. En 2016, Cecilia Bengolea est commissionnée par l’ICA à Londres pour la Art Night 2016 et présente au Covent Garden Market une installation vidéo à l’intérieur d’un dispositif constitué de miroirs holographiques ainsi qu’une performance participative de dancehall en collaboration avec la ballerine Erika Miyauchi et l’artiste dancehall Damion BG Dancerz. Elle prépare actuellement une nouvelle création pour quatre danseuses autour du monde animal et du sport de combat en collaboration avec Florentina Holzinger (création prévue au printemps 2018 et présentée à Bonlieu les 3 et 4 mai 2018). Depuis 2005, Cecilia Bengolea collaboration avec François Chaignaud. Ensemble, ils créent Pâquerette (2005-2008), Sylphides (2009), Castor et Pollux (2010), Danses Libres (2010), (M)imosa (2011), altered Natives Say yes To Another Excess - Twerk (2012), Dub Love (2013), How slow the Wind, pour les danseurs de l’Opéra de Lyon (2014), Devoted, pour les danseurs du Ballet de Lorraine (2015), The Lighters’ Dancehall Polyphony, pour les danseurs de la compagnie Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch (2015) et DFS (2016).

    Florentina Holzinger

    Née en Autriche, Florentina Holzinger a étudié la danse à la School for New Dance Development (SNDO) de l’Académie de Danse et de Théâtre d’Amsterdam. En 2008 et 2011, elle gagne la bourse danceWEB décernée par le festival ImPulsTanz (Vienne) et reçoit le Prix du Jardin d'Europe pour son solo Silk présenté au festival lmPulsTanz en 2012. Sa collaboration étroite avec Vincent Riebeek donne d’abord naissance à une trilogie de pièces – Kein Applaus für Scheisse, Spirit et Wellness – puis à Schönheitsabend (2015), actuellement en tournée européenne. Les deux premières pièces que Florentina Holzinger signe seule, Agon (2014) et Recovery (2015) sont le fruit d’une longue période de rétablissement à la suite d’un accident traumatique, et remettent en question les modes de représentation féminine ainsi que le potentiel de la physicalité féminine à travers le sport de combat. A la suite de ces deux pièces, Florentina Holzinger développe un projet de pratiques martiales en lien avec l’apprentissage de la danse, dans le cadre du festival ImPulsTanz 2015 et avec la SNDO avant de démultiplier ces workshops de lutte dans autres contextes, tel que la « lutte pour les curators » au Stedelijk Museum d'Amsterdam, la « lutte pour  les prostituées » dans le Red Lightd'Amsterdam, ou encore la « lutte pour les réfugiés » au Sommerfestival Hambourg. Florentina Holzinger est également co-auteure et performeuse pour la web-série Body and Freedom tournée à Berlin Festipele et visible du public à partir du printemps 2016.

    Artiste en résidence au International Choreographic Arts Center (ICK) à Amsterdam, elle crée en 2016 son premier ballet, Apollon Musagète, une adaptation féminine et contemporaine du Ballet néoclassique de Balanchine (1928) autour des dualismes banal vs sublime, artificiel vs authentique, hologramme vs présence, théâtre vs clinique etc.

    Erika Miyauchi

    Née au Japon en 1990, Erika Miyauchi commence la danse classique à l'âge de sept ans. Etudiante au Rui Ballet Studio au Japon, elle effectue ses premières représentations durant les stages Yoe Ballet, K-Ballet, Royale Ballet et Jan Nuyts. Souhaitant faire de sa passion son métier, elle décide de partir à Londres pour se perfectionner en intégrant les écoles de danses Pineapple et Danse Works. En 2011, elle s'installe à Paris pour commencer sa carrière de danseuse et intègre la compagnie Vlovajob Pru dès 2014, pour commencer un travail de recherche avec les chorégraphes Cecilia Bengolea et François Chaignaud. Elle débute en tant qu'interprète associée à la recherche chorégraphique pour les commandes How slow the wind écrite pour l'opéra de Lyon (2014) et Devoted pour le ballet de Lorraine (2015). En tant qu’interprète, elle intègre d’abord la pièce contemporaine Sylphides pour une représentation au Palais de Tokyo à Paris (2014). Depuis 2016, elle est interprète dans la création DFS et participe à de nombreux festivals comme le Block Universe Art Festival à Londres (2015), le FIG-2 Exhibition Londres (2016), la Art Night London (Delfina Foundation, 2016) et dernièrement à la Fondation Dia:Beacon aux États-Unis (2017) pour une performance unique reprenant les pièces phares de la compagnie Vlovajob Pru, Sylphides, Dub Love et DFS. En parallèle, de juin 2015 à juin 2016, Erika rejoint la compagnie de danse classique Ballet 18.6 pour laquelle elle interprète Dans le rêve de Pygmalion et Hana. En tant qu'artiste japonaise aujourd'hui expatriée en France, Erika Miyauchi participe aux événements artistiques de l'association Le Murmure, une organisation franco-japonaise favorisant le dialogue des cultures.

    Valeria Lanzara

    Née en Italie, elle suit une formation en danse classique et moderne ainsi qu’un cursus en danse contemporaine et en chorégraphie à la Compagnia della Danza à Naples. Elle participe alors aux spectacles de Fabrizio Esposito et enseigne encore aujourd’hui la danse moderne au sein de cette formation. Elle obtient un diplôme de psychologie clinique et rejoint en 2009 la Greco Theatre Dance Company à Rome. Elle poursuit son exploration de la danse en participant aux workshops de différents chorégraphes internationaux comme Steve La Chance, Massimiliano Scardacchi, Fernando Troya (Nederland Dance Theatre), Ken Ossola, Peter Swensson, ou encore Jean Guillaume Weiss. Elle enseigne depuis 2012 le Pilates, le Body Vive, le Balance, et le Body Step. En 2015, elle participe à un projet de Wayne McGregor à Londres, où elle est repérée pour un concours de jeunes danseurs. Cette même année, elle intègre la compagnie de Erminia Sticchi. Elle danse également depuis 2016 aux côtés de Cecilia Bengolea et François Chaignaud dans DFS.