Actualités
  • MER.19 JUIN
    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !

    Qui dit nouvelle année, dit nouveau programme !


    On vous attends nombreux à 19h en grande salle (entrée libre) pour la présentation de la saison 19 • 20 de Bonlieu !

    Venez découvrir les spectacles qui vous attendent, une programmation riche pour tous, entre théâtre, danse, musique, cirque / arts du geste, ats visuels et évènements.

    Dès 20h30, nous vous donnons RDV dans le Square des Martyrs pour partager un moment artistique et convivial autour d’un verre en compagnie de Johanne Humblet - Les filles du renard pâle avec le spectacle Renverse

     

    ++

     

    Les Gaspards pour le Close-up musical

     

    >>> Rejoignez l'event Facebook


    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    GUS

    De et avec Sébastien Barrier

    MER.7 | JEU.8 NOV.
    À 19H

    PETITE SALLE | DURÉE 1H
    TARIF PETITS ET GRANDS

    À PARTIR DE 10 ANS
    théâtre

    Gus est le portrait d’un chat, celui de Nicolas Lafourest, guitariste et ami qui accompagne Sébastien Barrier. Ce duo nous offre un récit poétique, imagé et en musique live de la vie de Gus dont l’histoire et le caractère (de chien…) en font un félidé très singulier. Un spectacle tendre et drôle sur l’estime de soi, les blessures cachées et l’amitié.
    Alors non, Gus n’est pas une petite boule de poils câline. Plutôt pas cool, limite zinzin. Mais à le côtoyer de plus près on le comprend un peu et on finit par croire qu’il pourrait bien changer. Et si, par le regard bienveillant d’un ami, Gus arrivait à s’aimer ? En musique, en images et en mots écrits, parlés ou chantés, Sébastien Barrier nous propose un conte musical actuel fait de rire, de peur et de tendresse. Et à la fin, l’amour miaule haut et fort !

    un spectacle de et par Sébastien Barrier
    musique Sébastien Barrier et Nicolas Lafourest
    régie générale et lumière Alice Gill-Khan ou Elodie Rudelle
    son Jérôme Teurtrie
    merci à Catherine Blondeau et Chloé Gazave

    production Sébastien Barrier
    production déléguée CPPC – Centre de Production des Paroles Contemporaines, Saint-Jacques-de-la-Lande
    coproductions et soutiens Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, Nantes, La Colline, Théâtre National, Paris, Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Théâtre L’Aire Libre, Saint-Jacques de la Lande, Le Channel, Scène nationale de Calais


    © Caroline Ablain

    À voir aussi

    Sébastien Barrier

    Des parents travailleurs sociaux, des études en faculté de lettres, une formation circassienne dans les prémisses du Lido (Centre municipal des art du cirque Toulouse), de longues aventures en compagnie (Carnage Productions, le Phun, le GdRA).
 Et son théâtre, que certains qualifieront d’actions, d’autres de performatif. Sébastien Barrier créé par accident en 2005 Ronan Tablantec, personnage alter- ego bonimenteur qu’il aura incarné plus de 600 fois aux quatre coins de la France jusqu’au Chili. En 2008, il rencontre le vin dit « naturel » et surtout un certain nombre de personnes qui tâchent d'en faire, voire en font. De ces rencontres naît le désir de restituer ces parcours, de ce désir naît Savoir enfin qui nous buvons... Invité par l’Usine à réaliser une performance inédite dans le cadre des Nuits Bleues en février 2014, il s’était alors entouré de l’artiste dessinateur Benoît Bonnemaison-Fitte et du musicien Nicolas Lafourest. Les résidences qui ont suivi ont donné lieu à la création de Chunky Charcoal.

    LA PRESSE EN PARLE

    « Mélancolique en mal d’amour, bigleux et tyrannique, intelligent et retors, ce matou est aussi asocial. Sous ce masque animal, Barrier évoque avec pudeur les enfants fragiles dont le départ dans la vie ne se fait pas sur les chapeaux de roue mais pour qui, malgré tout, l’espoir luit. C’est malin, sensible et drôle aussi. Dans une séquence surprenante, il place même le jeune public en situation d’exercer son courage. Les parents frémissent. Les gamins sont émus.  »
    Télérama, Emmanuelle Bouchez, 10 JAN. 2018

     

    « Gus est un miroir malicieusement tendu à notre société. À ses mécanismes d’exclusion. De rejet de la différence. Des thèmes récurrents dans la création jeune public, que la figure du héros poilu de la pièce permet d’aborder avec une grande originalité.  Tout en questionnant en filigrane le rôle de l’artiste. Car chez Sébastien Barrier : tel chat, tel maître. »
    La terrasse, Anaïs Heluin, 24 NOV. 2017