Actualités
  • MER.19 JUIN
    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !

    Qui dit nouvelle année, dit nouveau programme !


    On vous attends nombreux à 19h en grande salle (entrée libre) pour la présentation de la saison 19 • 20 de Bonlieu !

    Venez découvrir les spectacles qui vous attendent, une programmation riche pour tous, entre théâtre, danse, musique, cirque / arts du geste, ats visuels et évènements.

    Dès 20h30, nous vous donnons RDV dans le Square des Martyrs pour partager un moment artistique et convivial autour d’un verre en compagnie de Johanne Humblet - Les filles du renard pâle avec le spectacle Renverse

     

    ++

     

    Les Gaspards pour le Close-up musical

     

    >>> Rejoignez l'event Facebook


    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

    CONCERT

    DIRECTEUR MUSICAL EMMANUEL KRIVINE
    DIRECTION NEMME JÄRVI

    COR HervÉ Joulain

    SAM.26 JAN.
    À 20H30

    GRANDE SALLE | DURÉE 1H15 (HORS ENTRACTE)
    TARIF SPÉCIAL (50€/39€/32€/20€)
    musique

     

    INFO DERNIÈRE MINUTE :

    Pour des raisons de santé, Emmanuel Krivine ne pourra pas se déplacer à Annecy. Il a demandé au chef estonien, Neeme Järvi, de le remplacer pour diriger les 108 musiciens du plus prestigieux orchestre symphonique de France.

    Les 108 musiciens du plus prestigieux orchestre symphonique de France et son chef Emmanuel Krivine quittent l’auditorium de la maison de la Radio pour un grand concert à Bonlieu ! Au programme de cette soirée d’exception, le Concerto pour cor de Richard Strauss et la Première Symphonie de Gustav Mahler. Événement !
    Mahler ne rêvait que de symphonie et se référa au roman Titan de Jean Paul, l’une des bibles les plus échevelées du romantisme allemand, pour baptiser sa première partition du genre. Une ouverture inspirée par les légendes écossaises et un concerto virtuose viennent compléter ce voyage au cœur du XIXe siècle.
    Formation de Radio France, l’Orchestre national de France est le premier orchestre symphonique permanent créé dans l’Hexagone. Fondé en 1934, il a vu le jour par la volonté de forger un outil au service du répertoire symphonique. Cette ambition, ajoutée à la diffusion des concerts sur les ondes radiophoniques, a fait de l’orchestre une formation d’excellence. De Désiré-Émile Inghelbrecht, qui a inauguré la tradition de l’orchestre, à Emmanuel Krivine, directeur musical depuis septembre 2017, les plus grands chefs se sont succédé à la tête de l’orchestre, lequel a également invité les solistes les plus prestigieux. Une grande soirée d’émotion musicale en perspective.

    SNCF est partenaire des tournées de l’Orchestre National de France, de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, du Chœur et de la Maîtrise de Radio France

    © Radio France Christophe Abramowitz

    À voir aussi

    Au programme

    Richard Strauss
    Concerto pour Cor n°2
    (20 min)

    - entracte (20 min) -

    Gustav Mahler
    Symphonie n°1 « Titan »
    (durée 55 min)

    Neeme Järvi

    Né en 1937 à Tallinn, Neeme Järvi est chef principal du Residentie Orkest (La Haye), chef d’orchestre lauréat et conseiller artistique de l’Orchestre symphonique du New Jersey, directeur musical émérite de l’Orchestre symphonique de Detroit, chef principal émérite de l’Orchestre symphonique de Göteborg, premier chef invité du Japan Philharmonic Orchestra et chef lauréat du Royal Scottish National Orchestra. Depuis septembre 2010, il est le directeur musical de l’Orchestre symphonique national d’Estonie.
    Durant sa longue et fructueuse carrière, il a dirigé les orchestres les plus prestigieux et gravé plus de 400 disques pour Deutsche Grammophon, Chandos, BRI, Orfeo, EMI et BMG, ainsi que pour le label indépendant du Detroit Symphony Orchestra. Outre un certain nombre d’opéras, il a enregistré l’intégrale des symphonies de Wilhelm Stenhammar, Hugo Alfvén, Niels Gade, Carl Nielsen, Sibelius, Brahms, Franz Schmidt, Martinů, Dvořák, les ballets intégraux de Tchaïkovski, des œuvres des compositeurs estoniens Arvo Pärt et Eduard Tubin, de Glazounov, Prokofiev et Chostakovitch et beaucoup d’autres. Neeme Järvi et l’Orchestre symphonique de Göteborg ont reçu un Grammy suédois pour leur enregistrement d’Aurora, musique de l’Extrême-Nord. Il a dirigé Tchaïkovski et Chostakovitch le 10 novembre 2016, et un programme Chostakovitch le 9 novembre 2017 à la tête de l’Orchestre national de France. Il a reçu le 12 janvier dernier le Barclay du Tall's Friends Club order of Merit Award.

    Orchestre National de France

    Formation de Radio France, l’Orchestre National de France est le premier orchestre symphonique permanent créé en France. Fondé en 1934, il a vu le jour par la volonté de forger un outil au service du répertoire symphonique. Cette ambition, ajoutée à la diffusion des concerts sur les ondes radiophoniques, a fait de l’Orchestre National une formation de prestige. De Désiré Émile Inghelbrecht, qui a inauguré la tradition de l’orchestre, à Emmanuel Krivine, directeur musical depuis septembre 2017, les plus grands chefs dont Manuel Rosenthal, André Cluytens, Roger Désormière, Charles Munch, Maurice Le Roux, Jean Martinon, Sergiu Celibidache, Lorin Maazel, Jeffrey Tate, Charles Dutoit, Kurt Masur et Daniele Gatti se sont succédé à la tête de l’orchestre, lequel a également invité les solistes les plus prestigieux.
    L’Orchestre National de France donne en moyenne 70 concerts par an à Paris, à l’Auditorium de Radio France, sa résidence principale depuis novembre 2014, et au cours de tournées en France et à l’étranger. Le National conserve un lien d’affinité avec le Théâtre des Champs-Élysées où il se produit néanmoins chaque année.
    Il propose par ailleurs, depuis quinze ans, un projet pédagogique qui s’adresse à la fois aux musiciens amateurs, aux familles et aux scolaires en sillonnant les écoles, de la maternelle à l’université, pour éclairer et toucher les jeunes générations.
    L’Orchestre National a créé de nombreux chefs d’œuvre du XXe siècle, comme Le Soleil des eaux de Boulez, Déserts de Varese et la plupart des grandes œuvres de Dutilleux.
    Tous ses concerts sont diffusés sur France Musique et fréquemment retransmis sur les radios internationales.
    L’orchestre enregistre également avec France Culture des concerts-fictions (qui cette saison feront de Leonard Bernstein et Nino Rota de véritables héros). Autant de projets inédits qui marquent la synergie entre l’orchestre et l’univers de la radio.
    De nombreux concerts sont disponibles en vidéo sur la plateforme francemusique.fr, et les diffusions télévisées se multiplient (le Concert de Paris, retransmis en direct depuis le Champ-de-Mars le soir du 14 juillet, est suivi par plusieurs millions de téléspectateurs).
    De nombreux enregistrements sont à la disposition des mélomanes, notamment un coffret de 8 CD, qui rassemble des enregistrements radiophoniques inédits au disque et retrace l’histoire de l’Orchestre National. Plus récemment, l’Orchestre National de France placé sous la baguette d’Emmanuel Krivine, a enregistré deux concertos (n°2 et n°5) de Camille Saint-Saëns avec le pianiste Bertrand Chamayou et un album consacré à Claude Debussy (La Mer, Images). L’orchestre a également enregistré la musique qu’Alexandre Desplat a composé pour Valérian, film de Luc Besson, au Studio 104 de Radio France.

    Hervé Joulain

    Hervé Joulain est né en 1966. Premier cor super-soliste de l'Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Marek Janowski dès l'âge de 20 ans, Hervé Joulain a très tôt joué sous la direction de Leonard Bernstein, Zubin Mehta, Daniel Barenboïm, Pierre Boulez, Lorin Maazel, Armin Jordan, Seiji Ozawa, Riccardo Muti, Carlo Maria Giulini. Dix ans plus tard, il est promu au même poste de l'Orchestre National de France de Charles Dutoit. Après avoir rejoint Lorin Maazel comme premier cor au sein de la Filarmonica Toscanini à Parme, il réintègre quelques années plus tard l’Orchestre National de France au poste de Cor Solo.
    Hervé Joulain trace une voie royale, portant son instrument en soliste avec 100 orchestres différents, grâce aux concerti de Haydn, Mozart, Schumann, Weber, Saint-Saëns, Strauss, Britten, en France et au Canada, Etats-Unis, Roumanie, Finlande, Japon, Italie, Portugal, Suisse, Géorgie, Allemagne, Espagne...
    Son parcours sans faute (plusieurs Prix internationaux) l’a aussi amené à se produire en musique de chambre, avec notamment Paul Tortelier, Pierre
    Amoyal, Vadim Repin, Michel Dalberto, Boris Berezowski, Boris Belkin, Pinchas Zukerman, Natacha Guttman, Gérard Caussé, Régis Pasquier, Brigitte Engerer, Yuri Bashmet, en France et dans toute l’Europe de l’Ouest et de l’Est, au Canada, aux Etats-Unis et en Israël.
    Hervé Joulain est également membre fondateur de l’Ensemble à Vent Paris Bastille avec lequel il a joué dans de célèbres salles à Amsterdam, Rio, Valence, Berlin, Copenhague, Tokyo, Lisbonne, Paris, Cologne, Londres...
    Son rayonnement l’a conduit à participer à une vingtaine d’enregistrements discographiques et vidéo.
    Hervé Joulain se consacre à des master classes partout en France, ainsi qu’au Portugal, République Tchèque, Canada, Brésil, Irlande, Espagne, Angleterre, Finlande, Italie, Suisse, Luxembourg... ainsi
    qu’à la Mahler académie.