Actualités
  • MER.19 JUIN
    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !

    Qui dit nouvelle année, dit nouveau programme !


    On vous attends nombreux à 19h en grande salle (entrée libre) pour la présentation de la saison 19 • 20 de Bonlieu !

    Venez découvrir les spectacles qui vous attendent, une programmation riche pour tous, entre théâtre, danse, musique, cirque / arts du geste, ats visuels et évènements.

    Dès 20h30, nous vous donnons RDV dans le Square des Martyrs pour partager un moment artistique et convivial autour d’un verre en compagnie de Johanne Humblet - Les filles du renard pâle avec le spectacle Renverse

     

    ++

     

    Les Gaspards pour le Close-up musical

     

    >>> Rejoignez l'event Facebook


    Prêts à découvrir la saison 19 • 20 !
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    L’ÉCOLE DES FEMMES

    DE MOLIÈRE
    Mise en scène StÉphane Braunschweig

    MAR.29 | MER.30 JAN.
    À 20H30

    GRANDE SALLE | DURÉE 1H50
    TARIF A
    théâtre

    Stéphane Braunschweig et le Théâtre national de l’Odéon se confrontent à nouveau aux méandres noirs de la folie moliéresque… Pour ne pas risquer l’enfer de la jalousie, l’intransigeant Arnolphe a tenu Agnès loin du monde dès son plus jeune âge, en adepte convaincu de la pédagogie de l’ignorance. Mais on n’élève pas les femmes sous cloche… Un spectacle d’une terrifiante actualité et d’une maîtrise exceptionnelle.
    Pour avoir une épouse parfaite, quoi de mieux que de la façonner dès l’enfance ? Élevée dans un couvent, Agnès est-elle aussi innocente que le voudrait l’intransigeant Arnolphe ? Ses Maximes du mariage comme bréviaire, il entend bien l’épouser, en conclusion d’une séquestration prudente, mais la cruauté de la situation se retournera contre lui, avec l’intensité des cauchemars. Dans une scénographie étonnante, qui laisse entrevoir le roman caché de cette maisonnée, Stéphane Braunschweig démonte les mécanismes de cette folie totalitaire et, distillant le malaise, cible avec férocité les dogmatismes absurdes et tous les obscurantismes.
    Stéphane Braunschweig est reconnu comme l’un des plus grands metteurs en scène français. Après avoir dirigé avec succès le Théâtre national de la Colline, il est aujourd’hui à la tête du prestigieux Théâtre national de l’Odéon.

    de Molère

    mise en scène & scénographie Stéphane Braunschweig


    avec Suzanne Aubert Agnès
    Laurent Caron Alain
    Claude Duparfait Arnolphe
    Georges Favre Enrique
    Glenn Marausse Horace
    Thierry Paret Oronte
    Ana Rodriguez Georgette
    Assane Timbo Chrysalde


    collaboration artistique Anne-Françoise Benhamou
    costumes
    Thibault Vancraenenbroeck
    collaboration à la scénographie
    Alexandre de Dardel
    lumière
    Marion Hewlett
    son
    Xavier Jacquot
    vidéo
    Maïa Fastinger
    maquillages/coiffures
    Karine Guillem
    assistante à la mise en scène
    Clémentine Vignais
    réalisation du décor
    Atelier de construction de l’Odéon-Théâtre de l’Europe

    création Odéon-Théâtre de l'Europe, le 9 novembre 2018


    production Odéon-Théâtre de l’Europe

    coproduction Théâtre de Liège, DC&J Créations
    avec le soutien du Cercle de l’Odéon, du Tax Shelter du Gouvernement fédéral de Belgique, d’Inver Tax Shelter


    © Simon Gosselin

    © Elizabeth Carecchio

    À voir aussi

    Stéphane Braunschweig

    Après des études de philosophie à l’École normale supérieure, il rejoint l’école d’Antoine Vitez à Chaillot et fonde sa compagnie, le Théâtre-Machine, en 1988. Directeur du Centre dramatique national d’Orléans, du Théâtre national de Strasbourg, puis du Théâtre national de la Colline, il a signé une soixantaine de mises en scène de théâtre et d’opéra. Son répertoire va des classiques (les Grecs,

    Shakespeare, Racine, Molière) aux écritures modernes ou contemporaines (Pirandello, Brecht, Horváth, Beckett, Tennessee Williams, Hanoch Levin, Arne Lygre), en passant par Kleist, Büchner, Ibsen ou Tchekhov, que ce soit en France ou à l’étranger (Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Norvège). À l’opéra, il a été invité par les plus grandes maisons (Milan, Bruxelles, Venise, Madrid, Berlin, Édimbourg, Aix-en-Provence, Vienne...). Scénographe, il est également auteur et traducteur. Il a publié aux éditions Actes Sud un volume intitulé Petites portes, grands paysages, et traduit des pièces de Büchner, Kleist, Brecht, Pirandello, Lygre ou Shakespeare. Il dirige l’Odéon depuis 2016, où il a créé Soudain l’été dernier (2017) et Macbeth (2018). En septembre 2018, il a inauguré le festival Ibsen au Nationaltheatret d’Oslo avec Solness le constructeur d’Henrik Ibsen. Après Le Misanthrope (2003) et Tartuffe (Odéon, 2008), L’École des femmes est la troisième pièce de Molière qu'il explore en compagnie de Claude Duparfait.

    LA PRESSE EN PARLE

    "Stéphane Braunschweig réussit une mise en scène qui saisit admirablement les liens fragiles, fous et fascinants, brûlants et inquiétants entre les sexes. L’École des femmes grotesque et inquiétante de Stéphane Braunschweig."

    Télérama


    "La mise en scène de Stéphane Braunschweig, servie par d'excellents acteurs mis en tension dans une atmosphère sombrement électrisante, hisse L'École des femmes de Molière entre le rire affranchissant et la conscience d'un féminicide à l'oeuvre."
    Médiapart

    "Braunschweig, Claude Duparfait et Suzanne Aubert, qui est une Agnès fabuleuse et totalement inédite, tirent avec une grande finesse les fils de ces fantasmes d'ingénue perverse et d'ogre dévorateur.
    Un Molière très #meto"

    Le Monde