Actualités
  • SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !

    Samedi 1er septembre, les portes du forum et celles du théâtre seront ouvertes dès 7h du matin.
    Venez prendre le petit déjeuner avec l’équipe de Bonlieu. Café, croissants, conseils, sourires et bonne humeur ; nous serons là toute la journée pour vous guider dans vos choix de spectacles.
    Pour ceux qui ont les idées claires, n’hésitez pas à pré-remplir vos bulletins d’abonnement pour simplifier le travail de la billetterie.

    Dès 7h, un ticket numéroté sera distribué au fur et à mesure des arrivées afin d’organiser votre ordre de passage en billetterie de 9h à 19h.

    Vous pouvez également choisir de composer vos abonnements en ligne en quelques clics. Laissez vous guidez sur www.bonlieu-annecy.com dès 9h.
    Une répartition équitable des places a été réalisée entre la vente au guichet et celle sur internet.

     

    Bonne saison à tous !


    SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !
  • ON S'ABONNE !
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici

     

    > L’accueil billetterie passe en horaires d’été à partir du 3 juillet : du mardi au samedi de 14h à 18h.


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


  • SAM.1ER SEPT. DÈS 9H
    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    ATTENDS, ATTENDS, ATTENDS... (POUR MON PÈRE)

    texte, direction, chorÉgraphie Jan Fabre
    PERFORMANCE / SOLO POUR Cédric Charron

    MAR.5 | MER.6 FÉV.
    À 20H30

    PETITE SALLE | DURÉE 1H
    TARIF C
    danse

    Passeur des âmes, Charon mène sa barque sur les eaux du Styx. Image d’une beauté stupéfiante. Dans un paysage sans cesse mouvant de brumes, le danseur Cédric Charron, sublime figure d’artiste, lance dans l’espace une poignante supplique au père, revendiquant le temps d’exister. Un solo particulièrement vibrant imaginé par le génial Jan Fabre.
    Le temps des pères n’est pas celui des fils. Les fils exigent du temps, celui qui laisse la possibilité des fausses pistes, la perte dans les détours, la procrastination. Présence irradiante, tout de rouge vêtu, Cédric Charron est ce fils qui supplie son père de lui accorder ce moment d’apnée, cette pause, ce ralentissement dans l’ordre du monde. Il refuse de se soumettre au temps, qui fait disparaître. Et veut vivre, pour percevoir l’élégance de l’inutile, manger l’espace et siffler, lancer ou hurler le chant du désir. Passeur, c’est lui qui conduira son père pour sa dernière traversée. Un texte superbe, qui vous prend à la gorge, des images scéniques saisissantes et une immense performance de Cédric Charron.

    texte, direction, chorégraphie Jan Fabre
    performance Cédric Charron
    musique Tom Tiest
    dramaturgie Miet Martens
    lumière Jan Fabre, Geert Van der Auwera
    costume Jan Fabre, Andrea Kränzlin
    chargée de production Ilka De Wilde
    traduction en Français Michèle Deghilage


    production Troubleyn / Jan Fabre
    coproduction Festival Montpellier Danse


    © Wonge Bergmann

    À voir aussi

    Jan Fabre

    Jan Fabre, né à Anvers en 1958, est considéré comme l’un des artistes les plus novateurs et les plus polyvalents de son temps. Danseur, chorégraphe, homme de théâtre, artiste visuel, son univers artistique est polymorphe. Des productions telles que Je suis sang, Angel of Death, Quando l’uomo principale è una donna, Orgy of Tolerance, Preparatio Mortis et Prometheus Landscape lui ont valu des éloges internationaux. En 2005, Jan Fabre est conseiller artistique du Festival d’Avignon. En 2015, il présente 
à Berlin Mount Olympus, une tragédie de 24 heures. Cette performance marathon tourne toujours dans le monde entier. Au fil des années, Jan Fabre a également construit une œuvre exceptionnelle en tant que plasticien. Il est le premier artiste vivant à présenter son travail au musée du Louvre à Paris avec l’exposition L’Ange de la métamorphose en 2008. En 2016, il a été invité par le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg à réaliser une exposition à grande échelle.

    LA PRESSE EN PARLE

    « Tout de rouge vêtu, c’est à travers une brume épaisse qu’il traverse le Styx et apostrophe son père : «Le jour où après bien des scrupules tu as accepté que je veuille danser et jouer sur scène, mon corps s’est senti libre de bouger et de regarder dans un temps sans âge.» Tremblements extrêmes : les vibrations du corps du danseur agissent sur ceux du public, et c’est d’abord sans mots, mais tout en sensations qu’on reçoit le spectacle. »
    Libération, Anne Diatkine, 29 MARS 2016


    « Cédric Charron est impressionnant dans ce rôle qui demande autant de talent dramatique que chorégraphique. Et Jan Fabre a le génie de le faire surgir. »
    Danse Canal Historique, Agnès Izrine, 09 JUI. 2014