Actualités
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    BELGIAN RULES / BELGIUM RULES

    CHORÉGRAPHIE JAN FABRE

    VEN.8 | SAM.9 FÉV.
    À 19H

    GRANDE SALLE | DURÉE 3H45
    TARIF A
    danse

     

    EN NÉERLENDAIS, ANGLAIS, FRANÇAIS, ALLEMAND

    ET ITALIEN, SURTITRÉ EN FRANÇAIS

    Jan Fabre est l’un des monstres sacrés incontestés des arts visuels et de la scène. Qu’est-ce qu’un pays ? Et plus encore, qu’est-ce que la Belgique ? Jan Fabre s’empare de la tradition populaire avec l’énergie libératrice d’un guerrier de l’art et nous immerge dans un flot puissant et tourbillonnant d’images sidérantes de beauté et d’invention. Tout y passe : les frites, les Gilles, la fête, les majorettes, la bière, l’excès, l’amour et l’humour. Une saga époustouflante portée par une troupe qui pousse la performance physique au-delà du commun. Une traversée unique et inoubliable pour le spectateur !
    Belgique ! Petit pays paradoxal, difficile à définir… Il semblerait que le Belge soit un rebelle dans l’âme, indépendant, viscéralement allergique à toute forme d’autorité. La Belgique a autant de figures que la boule à facettes des vieux dancings… Jan Fabre consacre 3 h 45 de performance à lui tirer le portrait, entre l’hommage et la satire, la poésie et l’humour, sans occulter pour autant ses côtés sombres. Partons à la rencontre des mille visages du pays, celui des grands peintres et celui des carnavals, recevons de plein fouet cette ode surréaliste, cette déclaration d’amour sans concession. Sans oublier, jamais, que les Belges sont les champions absolus de l’autodérision !

    avec Lore Borremans, Annabelle Chambon, Cédric Charron, Anny Czupper, Conor Doherty, Stella Höttler, Ivana Jozic, Gustav Koenigs, Chiara Monteverde, Andrew Van Ostade, Pietro Quadrino, Annabel Reid, Ursel Tilk, Irene Urciuoli, Kasper Vandenberghe    
    conception, mise en scène Jan Fabre
    texte Johan de Boose
    musique Raymond van het Groenewoud (Belgian Rules et Vlaanderen Boven/Wallonie d’abord) ; Andrew Van Ostade (toutes les autres musiques)
    dramaturgie Miet Martens
    assistante à la dramaturgie Edith Cassiers
    technicien en chef André Schneider
    chargé de production Liesbeth Plettinckx
    régisseur lumière Wout Janssens
    régisseur plateau Randy Tielemans, Kevin Deckers
    régisseur son Howard Heckers
    costumes Kasia Mielczarek, Maarten Van Mulken, Jonne Sikkema, Les Ateliers du Théâtre de Liège, Catherine Somers (chapeaux de carnaval)
    accessoires Alessandra Ferreri
    diffusion Laurent Langlois


    production Troubleyn/Jan Fabre

    coproduction Napoli Teatro Festival Italia-Fondazione Campania dei Festival, ImpulsTanz Vienna International Dance Festival, Théâtre de Liège, Concertgebouw Brugge

    Troubleyn/Jan Fabre est subventionné par le gouvernement flamand et soutenu par la Ville d'Anvers


    © Wonge Bergmann

    À voir aussi

    Jan Fabre

    Jan Fabre, né à Anvers en 1958, est considéré comme l’un des artistes les plus novateurs et les plus polyvalents de son temps. Danseur, chorégraphe, homme de théâtre, artiste visuel, son univers artistique est polymorphe. Des productions telles que Je suis sang, Angel of Death, Quando l’uomo principale è una donna, Orgy of Tolerance, Preparatio Mortis et Prometheus Landscape lui ont valu des éloges internationaux. En 2005, Jan Fabre est conseiller artistique du Festival d’Avignon. En 2015, il présente 
à Berlin Mount Olympus, une tragédie de 24 heures. Cette performance marathon tourne toujours dans le monde entier. Au fil des années, Jan Fabre a également construit une œuvre exceptionnelle en tant que plasticien. Il est le premier artiste vivant à présenter son travail au musée du Louvre à Paris avec l’exposition L’Ange de la métamorphose en 2008. En 2016, il a été invité par le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg à réaliser une exposition à grande échelle.

    LA PRESSE EN PARLE

    « Jan Fabre : le grand retour. Paradoxe : c’est en dressant le portrait de sa petite Belgique, que le chorégraphe renoue avec une puissance d’ébranlement, joyeuse et universelle.
    Laissons-nous aller aux montagnes russes. Pardon : belges. On nous excusera cette métaphore triviale. Mais elle paraît consonner plutôt bien avec un Jan Fabre de la démesure, des grands frissons, et immenses éclats de rire. Des grandes ascensions. Comme des sacrées dégringolades. »
    Mouvement, Gérard Mayen, 1 MARS 2018


    « Belgian Rules, nouveau spectacle, très, très festif, célèbre un pays bordélique et merveilleux. Pendant près de 4 heures (sans entracte mais on ne voit pas le temps passer), c’est la folle fête à la Belgique. Quinze performeurs doués pour tous les arts se donnent à fond: musiques entraînantes, tableaux drôles ou saisissants, provocations à la belge (à la Fabre), etc. »
    La libre, Guy Duplat, 20 NOV. 2017