Actualités
  • SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !

    Samedi 1er septembre, les portes du forum et celles du théâtre seront ouvertes dès 7h du matin.
    Venez prendre le petit déjeuner avec l’équipe de Bonlieu. Café, croissants, conseils, sourires et bonne humeur ; nous serons là toute la journée pour vous guider dans vos choix de spectacles.
    Pour ceux qui ont les idées claires, n’hésitez pas à pré-remplir vos bulletins d’abonnement pour simplifier le travail de la billetterie.

    Dès 7h, un ticket numéroté sera distribué au fur et à mesure des arrivées afin d’organiser votre ordre de passage en billetterie de 9h à 19h.

    Vous pouvez également choisir de composer vos abonnements en ligne en quelques clics. Laissez vous guidez sur www.bonlieu-annecy.com dès 9h.
    Une répartition équitable des places a été réalisée entre la vente au guichet et celle sur internet.

     

    Bonne saison à tous !


    SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !
  • ON S'ABONNE !
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici

     

    > L’accueil billetterie passe en horaires d’été à partir du 3 juillet : du mardi au samedi de 14h à 18h.


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


  • SAM.1ER SEPT. DÈS 9H
    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    ON S’EN VA

    D’APRÈS HANOKH LEVIN
    MISE EN SCÈNE KRZYSZTOF WARLIKOWSKI

    JEU.14 | VEN 15 MARS
    JEU. À 19H | VEN. À 20H30

    GRANDE SALLE | EN CRÉATION | DURÉE 3H30 (SANS ENTRACTE)
    TARIF A
    théâtre

    EN POLONAIS SURTITRÉ EN FRANÇAIS

    Chacune de ses créations est attendue avec impatience. Metteur en scène percutant, aussi troublant que fascinant, le Polonais Krzysztof Warlikowski est l’un des rénovateurs du langage théâtral en Europe. La pièce de Hanokh Levin traite du désir de départ pour un ailleurs. Elle résonne fortement avec l’actualité polonaise, pays où la censure et l’intimidation des artistes s’exercent sans retenue et… c’est pourtant l’Europe…
    Avec les fabuleux comédiens du Nowy Teatr de Varsovie, Krzysztof Warlikowski nous plonge dans l’écriture sarcastique de Hanokh Levin, point de départ d’une fable contemporaine, comédie tragique et grinçante sur le mythe de « l’ailleurs ».
    Ils n’ont qu’un désir : partir ! Bien convaincus que la vraie vie est ailleurs, ils n’en finissent pas d’évoquer des valises qu’ils ne rempliront jamais. Ainsi sont les personnages de Levin, modestes habitants d’un petit quartier, éternels déçus d’une réalité jamais satisfaisante, en proie au désir perpétuel d’échapper au quotidien. Des projets sans cesse clamés, mais qui resteront lettre morte. Attachants et pathétiques, dérisoires et ridicules, ils sont l’image même de ceux qui étouffent sur place et qu’une formidable force d’inertie cloue irrémédiablement. La seule destination possible, c’est le croque-mort qui la connaît !

    © Magda Hueckel

    À voir aussi

    Krzysztof Warlikowski

    Krzysztof Warlikowski fait partie des rénovateurs du langage théâtral en Europe. Il a notamment renouvelé en profondeur l’interprétation des œuvres de Shakespeare. Il refonde l’alliance avec le spectateur en entraînant le public dans un processus original de recherche du sens et des sens à l’aide notamment de références cinématographiques ou d’une utilisation originale de la vidéo. Qu’il s’agisse de textes classiques ou modernes, Krzysztof Warlikowski y décèle toujours des thèmes en résonance avec le monde actuel et les angoisses contemporaines. En 2010, avec Un Tramway, d’après Un Tramway nommé désir de Tennessee Williams, il transforme la pièce en une réflexion contemporaine sur l’identité, les désirs et les gouffres intimes de Blanche (interprétée par Isabelle Huppert). Il est le directeur artistique du Nowy Teatr de Varsovie, un centre culturel interdisciplinaire. Intensément actif dans le domaine de l’opéra, il a su y transposer sa méthode de travail et sa vision théâtrale.

    LA PRESSE EN PARLE

    « On s’en va », rêvent de pouvoir dire les personnages de Levin ; « on reste », disent les acteurs qui les interprètent. Ce spectacle est un constant pied de nez.
    Toute l’histoire de la Pologne montre que le théâtre a toujours été un lieu de résistance face aux envahisseurs et aux tyrans. »
    Médiapart, Jean-Pierre Thibaudat, 03 JUI. 18

     

    "Evidemment ce n'est pas toujours gai, mais c'est souvent drôle. De cet humour trempé dans la tragédie que l'on qualifie souvent d'humour juif, et que servent à merveille des acteurs exceptionnels de présence, d'intensité, d'engagement, de complexité dans l'appréhension de leurs personnages. Alors à la fin, c'est une vrai émotion qui vous attrape et vous étreint, devant ces vies tellement "pas réussies" que sauve, par éclats, un sens fragile de la communauté."

    Le Monde, Fabienne Darge 30 JUIN. 18