Actualités
  • 12 - 16.JUIN
    INFO BILLETTERIE

    Pendant le festival international du film d'animation, la billetterie est exceptionnellement transférée au 2ème étage du Forum de Bonlieu et vous accueille de 14h à 18h.

  • PRÊTS POUR LA GRANDE BALADE ?!!
    RENDEZ-VOUS SAM.30 JUIN DÈS 19H
    POUR LA SOIRÉE D'OUVERTURE D'ANNECY PAYSAGES !

    C’est un samedi et c’est gratuit !

    La Grande Balade fait son grand retour avec sa table de pique-nique géante et ses spectacles. Une soirée d’ouverture pour inaugurer le festival Annecy Paysages !


    Au programme :

    - 19h : Rendez-vous sur notre table de pique-nique géante longue de 150 mètres, entre la place Notre-Dame et la rue Filaterie ! Partagez un repas convivial et laissez-vous surprendre par les musiciens aux fenêtres qui rythmeront votre dîner. Une programmation musicale originale proposée par l'Onde & Cybèle.

    - 20h : Antoine Le Menestrel escalade à mains nues la façade de l’église-Notre Dame. De quoi vous donner le vertige !

    - 21h : Rendez-vous au puits Saint-Jean pour déambuler avec les sculptures aériennes d' Aérosculpture. Flânez à travers le Pâquier, le pont des Amours et les Jardins de l’Europe jusqu’à l’Hôtel de Ville.

    - 22h : Johanne Humblet de la compagnie Les filles du renard pâle vous attend pour s’élancer sur son fil de 12 millimètres de diamètre entre l’Hôtel de Ville et le clocher de l’église Saint-Maurice. Souplesse et équilibre sont de rigueur.

    - 23h : Bougez au rythme de Dario Rossi et Etienne de Crécy sur le Pâquier. Une programmation proposée par le-brise-glace.

     

    ON VOUS ATTEND NOMBREUX !

     

    >> toutes les infos sur www.annecy-paysages.com <<


  • Découvrez le programme !
    LA SAISON 18 • 19 EST EN LIGNE !
    Découvrez le programme !

    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    CAÍDA DEL CIELO

    ROCÍO MOLINA

    MAR.14 | MER.15 | JEU.16 MAI
    À 20H30 | SAUF JEU. À 19H

    GRANDE SALLE | DURÉE 1H20
    TARIF A
    danse

    Chorégraphe iconoclaste et intrépide, danseuse radicalement libre, Rocío Molina est aujourd’hui considérée comme l’une des meilleures bailoras au monde. Caída del cielo, ou la chute du ciel, est le voyage sans retour d’une femme guidée par sa danse, le flamenco. Cette pièce est un passage, une descente, à travers les lumières et les ombres évoquant le féminin indomptable.
    Le flamenco de Rocío Molina a quelque chose d’essentiel. Sa danse semble naître de sa féminité et de cette terre qu’elle piétine. Artiste surdouée, prix national de danse en Espagne pour son apport à la rénovation du flamenco, elle incarne l’audace et la liberté. Avec une énergie primitive, la danseuse fait exploser ici les codes du flamenco et du politiquement correct. Passant d’un décor rappelant celui d’une épicerie ou d’une poissonnerie, on se retrouve projeté dans un univers onirique sous la pleine lune. À ses côtés sur scène, quatre musiciens électrisent la tradition en rock puissant tandis que la danseuse célèbre la femme rebelle, burlesque, voluptueuse en une prodigieuse performance. Caída del cielo est une transe célébrant l’être femme en un mouvement hypnotique magnifique.

    co-direction artistique, chorégraphie, direction musicale

    Rocío Molina

    co-direction artistique, dramaturgie, mise en scène et création lumière Carlos Marquerie
    composition de la musique originale Eduardo Trassierra
    collaboration à la composition musicale José Angel Carmona, José Manuel Ramos “Oruco” et Pablo Martín Jones
    aide à la relation au sol Elena Córdoba
    création costumes Cecilia Molano
    réalisation costumes López De Santos, Maty and Rafael Solís
    photographie Pablo Guidali
    danse Rocío Molina
    guitares Eduardo Trassierra
    chant, basse électrique José Angel Carmona
    compás, percussions José Manuel Ramos “Oruco”
    percussions, musique électronique Pablo Martín Jones
    direction technique, lumières Antonio Serrano
    son Javier Alvarez
    régie plateau Reyes Pipio
    assistant de production Magdalena Escoriza

    direction exécutive Loïc Bastos
    remerciements à Emilio Belmonte pour sa passion et sa discrétion, à Rosario « La Tremendita » pour son aide et ses conseils avisés.
    accompagnés par el cielo de Carmen Amaya, Camarón de la Isla, Enrique Morente, Paco de Lucía.


    production Danza Molina S.L. / Théâtre National de Chaillot (Paris)

    en collaboration avec l’INAEM
    Rocío Molina est artiste associée du Théâtre National de Chaillot (Paris)


    © Simone Fratini

    À voir aussi

    Rocío Molina

    Chorégraphe iconoclaste, Rocío Molina a forgé un langage qui lui est propre à partir de la tradition réinventée d’un flamenco qui respecte ses origines tout en embrassant les avant-gardes. Radicalement libre, elle allie dans ses pièces virtuosité technique, recherche contemporaine et risque conceptuel. Danseuse inapaisée, Rocío Molina est née à Malaga en 1984. Elle n’a que trois ans quand elle commence à danser et sept ans lorsqu’elle ébauche ses premières chorégraphies. Elle en a dix-sept quand elle obtient, avec les félicitations du jury, son diplôme du Conservatoire royal de danse de Madrid. Elle est aussitôt engagée dans des compagnies professionnelles pour des tournées internationales. À vingt-deux ans, elle crée Entre paredes. Depuis 2014, elle est artiste associée au Théâtre National de Chaillot, à Paris, où en novembre 2016 elle crée Caída Del Cielo, sa dernière pièce. Danseuse aux multiples facettes, Rocío Molina est l’une des artistes espagnoles les plus renommées à l’étranger. Durant sa carrière, elle a collaboré avec de grandes figures du flamenco espagnol. Sa recherche artistique a été récompensée par de nombreux prix, en Espagne et à l’étranger.

    LA PRESSE EN PARLE

    « Beauté vibrante, provocante ou dérangeante ? Chacun en jugera. S’il est une chose sur laquelle tout le monde s’accordera, c’est que Rocio Molina ne laisse pas indifférent. »
    L’express, Emilie Cailleau, 09 NOV. 2016

    « C’est une force de la nature, Rocio Molina (…) avoir autant d’énergie, de force et de fougue, et être 1h30 en scène pratiquement tout le temps. Wow ! Elle joue avec les codes du flamenco, les codes homme-femme (…) bref, des images très très fortes et une incroyable complicité avec ses musiciens. »
    ICI Radio-Canada Première, Mélanye Boissonnault, 8 SEPT. 2017