Actualités
  • AU TOUR DES ENFANTS !
    DU 28 NOV. AU 23 DÉC.

    AU TOUR DES ENFANTS !
DU 28 NOV. AU 23 DÉC.
  • SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !

    Samedi 1er septembre, les portes du forum et celles du théâtre seront ouvertes dès 7h du matin.
    Venez prendre le petit déjeuner avec l’équipe de Bonlieu. Café, croissants, conseils, sourires et bonne humeur ; nous serons là toute la journée pour vous guider dans vos choix de spectacles.
    Pour ceux qui ont les idées claires, n’hésitez pas à pré-remplir vos bulletins d’abonnement pour simplifier le travail de la billetterie.

    Dès 7h, un ticket numéroté sera distribué au fur et à mesure des arrivées afin d’organiser votre ordre de passage en billetterie de 9h à 19h.

    Vous pouvez également choisir de composer vos abonnements en ligne en quelques clics. Laissez vous guidez sur www.bonlieu-annecy.com dès 9h.
    Une répartition équitable des places a été réalisée entre la vente au guichet et celle sur internet.

     

    Bonne saison à tous !


    SAM.1ER SEPT ! ON S'ABONNE !
  • ON S'ABONNE !
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici

     

    > L’accueil billetterie passe en horaires d’été à partir du 3 juillet : du mardi au samedi de 14h à 18h.


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


  • SAM.1ER SEPT. DÈS 9H
    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    SAM.1ER SEPT. DÈS 9H

    Ouverture des abonnements SAM.1ER SEPT. dès 9h !
    Rendez-vous au théâtre et sur le site !

    En solo, duo ou tribu, laissez-vous tenter par au moins 3 spectacles parmi plus de 80 proposés pour composer votre abonnement !

    2018 • 2019 à Bonlieu : quelque 80 spectacles pour près de 180 représentations, 5 productions « Made in Annecy », celles de Rodrigo García, Rachid Ouramdane, Christian Rizzo, Pascal Rambert et Cyril Teste. Et pour la première fois, 3 reprises de spectacles produits à Annecy la saison dernière et que vous avez ovationnés : Festen de Cyril Teste, NaKaMa de Saief
    Remmide et Romances Inciertos de François Chaignaud.

    D'ici là :
    > toute la saison est en ligne le site internet
    > La brochure de saison est également disponible à l'accueil billetterie du théâtre ou à télécharger ici


    > Fermeture de la billetterie le samedi 21 juillet à 18h et réouverture le jeudi 23 août à 12h30.


    OUVERTURE DES ABONNEMENTS
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter
    Chargement ...
    Merci de patienter

    PLONGÉE DANS L’UNIVERS DE JAN FABRE

    film de Pierre Coulibeuf

    VEN.18 JAN.

    À 19H

    PETITE SALLE
    DURÉE : FILM 1H
    ENTRÉE LIBRE (SUR RÉSERVATION)

    FILM

    DOCTOR FABRE WILL CURE YOU (2013)
    LONG MÉTRAGE DE PIERRE COULIBEUF
    Fiction expérimentale du plasticien et cinéaste Pierre Coulibeuf, basée sur les performances et le Journal de nuit de Jan Fabre. Le film, conte de fées moderne, projette Jan Fabre dans son propre imaginaire et compose un personnage qui change sans cesse d’identité. Jan Fabre joue de multiples rôles sous les déguisements les plus variés... Le personnage féminin, tel un « démon du passage  » empruntant différents visages, hante le personnage masculin et inspire ses métamorphoses, ad infinitum.

     

    © Stephan Vanfleteren

    Doctor Fabre Will Cure You by Pierre Coulibeuf © Regards Productions

    À voir aussi

    DOCTOR FABRE WILL CURE YOU - NOTE ARTISTIQUE

    Les concepts de l’œuvre sont la répétition, le simulacre et la métamorphose, dans un rapport essentiel aussi bien avec l’œuvre de Jan Fabre qu’avec ma propre œuvre. La métamorphose, c’est ici le passage d’une forme à une autre, d’un état intensif à un autre, d’une identité à une autre, d’un univers à un autre. Le film comme “transposition” – la forme “performance” se change en forme cinématographique – création nouvelle.


    L’œuvre filmique Doctor Fabre Will Cure You s’appuie sur un matériel divers : la ville d’Anvers (où Jan Fabre a toujours vécu et travaillé), son journal intime (publié en français par les éditions de L’Arche, à Paris), ses œuvres plastiques, et surtout ses performances historiques. Mais le film ne donne pas une copie de ces performances, il propose plutôt une approche imaginaire, mentale, — c’est-à-dire une réinterprétation des performances devenues ici « actions » au sens du cinéma. Ce qui est mis en œuvre dans le film, c’est le potentiel fictionnel des performances artistiques de Jan Fabre et de son journal intime.


    Dans le film, la performance et l’artiste Jan Fabre changent de statut : la performance est jouée par l’ « acteur » Jan Fabre, elle n’existe plus que sous forme de traces, de signes obscurs, de bribes de souvenirs, qui habitent Jan Fabre devenu personnage multiple dans un récit filmique original.

    Dans le contexte de ce film, le concept de « re-enactment » (reconstitution, reproduction), aujourd’hui utilisé par certains artistes de la performance, n’est pas pertinent. Ce concept appartient au contexte artistique dans lequel se réalise habituellement la performance. Dans Doctor Fabre Will Cure You, la performance se libère de ses déterminations historiques, sociales et artistiques. Elle entre dans une autre histoire, celle du cinéma : elle inspire le jeu du personnage - apparition étrange, énigmatique, qui hante le film -, et ainsi cette performance est transformée, métamorphosée, par l’écriture audiovisuelle, par l’espace-temps propre au cinéma. Un film, c’est un tournage avec des plans, des prises, des durées, des sons, une musique (ici ritournelle) ; puis un montage qui construit un univers particulier avec tout ce matériau. C’est la vision d’un créateur (le cinéaste), au sens d’une projection mentale. En fait, le projet du film fut moins de susciter un personnage – mot trop chargé de psychologie -, que de créer un rapport singulier entre un corps – un corps qui se souvient de ses états antérieurs – et des lieux dans la ville d’Anvers, choisis en fonction de l’histoire personnelle de Jan Fabre, mais aussi de mes propres visions ou imaginations. En cela, le film fut pour moi une expérimentation.
    (Pierre Coulibeuf).